Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RÉFORME

  • Écrit par et
Martin Luther face à l'empereur Charles Quint - crédits : © The Granger Collection

Martin Luther face à l'empereur Charles Quint

La Réforme (du latin re-formatio, « re-formation ») est un mouvement de critique de l’Église catholique qui se répand en Europe, à la fin du Moyen Âge, à partir des années 1510. Elle est lancée par des chrétiens qui souhaitent réformer (transformer) en profondeur l’Église, la messe et la pratique religieuse. Ils veulent retrouver l’esprit du christianisme des origines.

En quelques années, la Réforme aboutit à une division radicale des chrétiens d’Europe occidentale. D’un côté, certains restent[...]

Contexte et origines de la Réforme

Jean Hus, précurseur de la Réforme - crédits : AKG-images

Jean Hus, précurseur de la Réforme

La Réforme naît en Allemagne au début du XVIe siècle. Comme d’autres courants avant elle, elle veut « re-former » l’Église pour retrouver le christianisme originel. Elle reprend des idées déjà exprimées au XIVe siècle par l’Anglais John Wyclif ou le Tchèque Jan Hus. Mais le contexte économique, social, politique, intellectuel et technique a changé. Il donne à la Réforme des possibilités de se développer. Ainsi, l’imprimerie est en plein essor et rend possible la diffusion rapide des idées des « réformateurs » (les tenants de la Réforme). La bourgeoisie des villes a gagné en puissance, elle est cultivée et sensible aux idées nouvelles. En Allemagne, les pouvoirs locaux s’opposent à la fois à l’influence du Saint Empire romain germanique[...]

Les idées des réformateurs

Au-delà de la question des indulgences, les divergences entre les réformateurs et le catholicisme portent sur des points fondamentaux : l’idée de salut (comment accéder à la résurrection, au paradis, à la vie éternelle), le culte et l’organisation de l’Église.

Luther et les autres réformés sont influencés par l’humanisme, mais ne partagent pas son optimisme sur la nature humaine. Pour eux, l’homme est profondément prisonnier du péché, il est presque incapable d’accéder au salut par lui-même et sans la « grâce », ce don sans contrepartie que seul Dieu peut donner. De nombreuses préconisations de l’Église catholique leur semblent inutiles pour y parvenir. C’est le cas des bonnes actions (ou « œuvres »), de certains sacrements (confession, confirmation, etc.), de l’obéissance à la hiérarchie catholique, du fait de se retirer du monde dans un ordre religieux. Certaines[...]

Extension de la Réforme

Les enseignements de Luther se répandent rapidement dans les États allemands du Saint Empire romain germanique et en Scandinavie, puis en Grande-Bretagne.

Ulrich Zwingli, le réformateur suisse  - crédits : G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Ulrich Zwingli, le réformateur suisse 

Beaucoup de réformés souhaitent créer des États dont l’organisation politique corresponde à leur foi. Dans l’Allemagne du Saint Empire romain germanique, au cours de la « guerre des paysans », ceux-ci, protestants, conduits entre autres par le pasteur Thomas Münzer, tentent d’instaurer une société nouvelle plus égalitaire et se révoltent contre leurs seigneurs, mais ils sont désavoués par Luther qui soutient les pouvoirs en place. En Suisse, Ulrich Zwingli recommande un approfondissement des études bibliques et convertit au protestantisme les villes de Zürich, Bâle et Berne. Le Français Jean Calvin contribue[...]

Le monde de la Réforme

Nouvelles Églises et nouvelles pratiques

Les changements apportés par la Réforme bouleversent les pratiques religieuses mais aussi la vie quotidienne, l’art et l’économie. Dans les États réformés, les monastères sont fermés et le clergé retourne à la vie civile. Contrairement aux prêtres catholiques, les pasteurs se marient, selon l’exemple de Luther. Désormais, chacun a la responsabilité personnelle d’appliquer les commandements religieux dans sa vie quotidienne, parfois sous la surveillance[...]

Influence culturelle de la Réforme

Avec la disparition de l’art religieux dans les pays protestants, un nouveau type de peinture se développe, destiné à l’espace privé : natures mortes, portraits bourgeois, paysages…

L’imprimerie permet une large diffusion de traductions de la Bible dans les langues de chaque pays. Cette diffusion joue un rôle important dans l’alphabétisation des populations protestantes. Par[...]

La Contre-Réforme ou Réforme catholique

De son côté, l’Église catholique entreprend son propre mouvement de réforme pour tenter de freiner l’expansion du protestantisme, mais aussi pour répondre à certaines critiques des réformateurs. On lui donne le nom de Contre-Réforme ou de Réforme catholique.

Le concile de Trente - crédits : Erich Lessing/ AKG-images

Le concile de Trente

En 1540, Ignace de Loyola fonde à Rome l’ordre religieux de la Compagnie de Jésus. Ses membres, les Jésuites, sont des enseignants et des missionnaires. Ils sont chargés de défendre et de propager le catholicisme. De 1545 à 1563, les évêques réunis au concile de Trente, apportent de nombreuses réformes à l’Église catholique. Le Concile rédige un catéchisme, un texte qui précise et explique tous les points de la foi catholique. Il met en place une meilleure formation des prêtres. Il réaffirme l’existence de sept sacrements (baptême, communion ou eucharistie, confession, ordination des prêtres, mariage,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter


Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. RÉFORME [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Articles liés

  • CALVIN, Jean (1509-1564)

    • Écrit par et
    • 2 médias

    Le théologien français Jean Calvin a joué un rôle important au xvie siècle en Suisse et en France, lors de la Réforme. Il a été l’un des principaux fondateurs de l’Église réformée de Genève. Ses idées ont influencé de nombreuses Églises protestantes.Études et découverte des idées réforméesJean Calvin naît le 10 juillet 1509, à Noyon, en Picardie, à une époque où l’Europe est exclusivement catholique [...] Lire la suite 

  • CHRISTIANISME

    • Écrit par et
    • 1 média

    Le christianisme est la religion la plus répandue au monde, avec environ 2,4 milliards de croyants. C’est une religion monothéiste, issue du judaïsme antique. Le christianisme est fondé sur la vie, la mort et les enseignements de Jésus de Nazareth, tels qu’ils ont été racontés dans le Nouveau Testament, la deuxième partie de la Bible chrétienne. Comme les musulmans et les juifs, les chrétiens [...] Lire la suite 

  • GUERRES DE RELIGION

    • Écrit par
    • 1 média

    Les guerres de Religion opposent catholiques et protestants du royaume de France, de 1562 à 1598. Huit conflits se succèdent, séparés par des trêves plus ou moins longues. Le protestantisme en France avant les guerresDepuis le début du xvie siècle, des partisans d’une réforme de l’Église catholique se font entendre en Europe. Ils rompent avec le pape et forment d’autres Églises [...] Lire la suite 

  • LUTHER, Martin (1483-1546)

    • Écrit par et
    • 1 média

    Le moine, prêtre et théologien allemand Martin Luther fut l’un des principaux initiateurs de la Réforme, mouvement religieux du xvie siècle qui aboutit à la séparation entre l’Église catholique et les Églises protestantes. Luther, moine, prêtre et professeur catholiqueMartin Luther naît le 10 novembre 1483 à Eisleben, dans l’électorat de Saxe (aujourd’hui en Allemagne), l’un des [...] Lire la suite 

  • PROTESTANTS (courants et Églises)

    • Écrit par et
    • 1 média

    On donne le nom de protestants aux fidèles des courants religieux chrétiens nés de la Réforme. Ce nom vient de leur opposition, au XVIe siècle, à un grand nombre des principes défendus par l’Église catholique.Le protestantisme a pris des formes très variées selon les époques, les situations politiques et les lieux. En effet, il n’est pas soumis à une autorité centrale, alors que [...] Lire la suite