FR2709

découverte d’Abel

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Michel Brunet, paléontologue français de l’université de Poitiers, et son équipe découvrent, en 1995, dans le nord du Tchad, sur le site de Koro Toro, un fossile d’australopithèque représenté par une mâchoire. L’année suivante, ce reste préhumain est appelé Australopithecus bahrelghazali.

Ce nouvel hominidé, plus connu sous son petit nom d’Abel, daterait de 3 à 3,5 millions d’années à en juger par les restes de mammifères fossiles qui l’accompagnaient. Cette trouvaille est exceptionnelle, essentiellement parce qu’il s’agit du premier australopithèque trouvé à quelque 2 500 kilomètres à l’ouest de la grande cassure de la Rift Valley, région classique d’évolution des hominidés anciens. Abel pourrait représenter l’un des tout premiers maillons annonciateurs du genre Homo.



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

« découverte d’Abel » est également traité dans :

australopithèques

Les australopithèques sont des hominidés anciens, mais ne sont pas les plus anciens. Ils appartiennent à 2 genres différents de celui de l’homme (genre Homo). Ils présentent toutefois avec l’homme des caractères comm...  Lire l’article

hominidés

Si on peut facilement distinguer l'homme de ses plus proches cousins, les grands singes africains, il est en revanche actuellement difficile de définir ce qu'est un hominidé (l’homme et ses parents fossiles). L'homme...  Lire l’article

origines de l'homme

L’étude des origines de l’homme consiste à essayer de comprendre comment il est apparu sur Terre et à connaître les débuts de son existence. Il y a différentes théories à ce sujet. Mais il est reconnu que l’homme s’e...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Encyclopædia Britannica, Inc.
Origines de l'homme

Cette planche représente les principaux hominidés, groupe comprenant l'homme moderne (Homo sapiens) et ses parents fossiles.

Crédits : © Encyclopædia Britannica, Inc.

© The Natural History Museum, London
Homme de Néandertal

Ces fossiles, appartenant à un homme de Néandertal ont été découverts en Israël.

Crédits : © The Natural History Museum, London

© Encyclopædia Britannica, Inc.
Origines de l'homme

Les hominidés et les grands singes ont un ancêtre commun. Mais ils ont évolué séparément. Au fil de millions d'années, les hominidés sont devenus des hommes.

Crédits : © Encyclopædia Britannica, Inc.

© John Reader/Photo Researchers
Traces de pas d'hominidés

Ces empreintes de pas découvertes en Tanzanie furent laissées par des Australopithèques il y a près de 3,5 millions d'années.

Crédits : © John Reader/Photo Researchers

© Encyclopædia Britannica, Inc.
Hominidés

La taille du cerveau des ancêtres de l'homme augmenta au fil du temps. Grâce à son cerveau complexe, l'homme moderne est l'être le plus intelligent vivant sur Terre.

Crédits : © Encyclopædia Britannica, Inc.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Entretien avec le paléontologue Yves Coppens sur les origines de l'homme

Yves Coppens, paléontologue français co-découvreur de la célèbre petite australopithèque Lucy (Australopithecus afarensis), discute ici des ancêtres possibles de l'homme et des différentes théories de l'évolution humaine. Il définit le...

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.
Squelette humain et squelette du chimpanzé

Comparaison du squelette d'un chimpanzé avec celui d'un homme. Les différences anatomiques observées sont liées à l'acquisition de la bipédie chez l'homme.

Crédits : © 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.
Les différents australopithèques

Les plus importantes espèces d'australopithèques et leur datation.

Crédits : © 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.

© Skulls Unlimited International, Inc.
Crâne de l'enfant de Taung, australopithèque

Moulage du crâne de l'enfant de Taung, qui a été mis au jour en 1924 en Afrique du Sud. C'est le premier australopithèque à être découvert. Le nom scientifique d'Australopithecus africanus lui a été donné en 1925.

Crédits : © Skulls Unlimited International, Inc.

© Skulls Unlimited International, Inc.
Crâne de Mrs Ples, australopithèque

Moulage du crâne de Mrs Ples, découvert en 1947 en Afrique du Sud. Ce fossile est un représentant de l'espèce Australopithecus africanus.

Crédits : © Skulls Unlimited International, Inc.

© Donmatas/ D.R.
Australopithèque Lucy

Le squelette de Lucy a été découvert en 1974 par Yves Coppens, Donald Johanson et Maurice Taieb dans le nord-est de l'Éthiopie. Il représente alors une nouvelle espèce d'australopithèque : Australopithecus afarensis.

Crédits : © Donmatas/ D.R.

+ sur internet

Pour citer l’article

« découverte d’Abel ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-abel/

FR2709