RECONSTITUTION DES ENVIRONNEMENTS PASSÉS


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quand on étudie l’évolution humaine, il est impératif de connaître le contexte environnemental dans lequel les premiers hommes ont vécu. Plusieurs méthodes existent pour reconstituer ces environnements passés que l’on appelle paléo-environnements. Parmi elles, 3 méthodes sont privilégiées par les paléontologues.

La première méthode est fondée sur la composition chimique, notamment en oxygène et en carbone, des restes fossiles, s’ils sont bien conservés. Il existe plusieurs isotopes stables pour ces 2 éléments chimiques : l’oxygène en a 3 (l’oxygène 16, majoritaire, l’oxygène 17 et l’oxygène 18 qui sont rares), le carbone en a 2 (carbone 12, majoritaire, et carbone 13, rare). Le carbone 14, qui n’est pas un isotope stable, n’est donc pas utilisé ici. Il sert, du fait de son [...]


La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus adaptés au niveau Junior
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter



« RECONSTITUTION DES ENVIRONNEMENTS PASSÉS » est également traité dans :

HOMINIDÉS

Si on peut facilement distinguer l'homme de ses plus proches cousins, les grands singes africains, il est en revanche actuellement difficile de définir ce qu'est un hominidé (l’homme et ses parents fossiles). L'homme ...  Lire l’article


Voir aussi


Média de l’article lié


© Encyclopædia Universalis France
Squelette humain et squelette du chimpanzé

Comparaison du squelette d'un chimpanzé avec celui d'un homme. Les différences anatomiques observées sont liées à l'acquisition de la bipédie chez l'homme.

Crédits : © Encyclopædia Universalis France

+ sur internet

FR3116