ARYABHATA


Aryabhata fut un astronome et mathématicien indien du 5e-6e siècle. Il est essentiellement connu pour son traité de mathématiques et d’astronomie, l’Aryabhatiya, écrit en langue sanscrite vers 510. Dans ce traité sont inscrits 66 théorèmes, tous sous forme de poème et de vers.

Aryabhata naît en 476 et passe la plus grande partie de sa vie dans la ville de Kusumapura, proche de Pataliputra (Patna aujourd’hui). On pense qu’Aryabhata connaissait le principe de position, ainsi que le zéro. Brahmagupta, après lui, exposera les premières règles de calculs.

Aryabhata énonce encore des méthodes d’extractions de racines carrées et cubiques, résout des équations diophantiennes grâce aux fractions continues et trouve une valeur approchée du nombre pi à 4 chiffres après la virgule.

En [...]


La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus adaptés au niveau Junior
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter



Document


  • Aryabhatiya, livre d’Aryabhata
    Le traité d’Aryabhata contient un résumé des mathématiques indiennes et en particulier 66 théorèmes d’arithmétique, d’algèbre, de trigonométrie plane et sphérique.

« ARYABHATA » est également traité dans :

PTOLÉMÉE, Claude (90 env.-168 env.)

Claude Ptolémée fut un astronome grec du iie siècle apr. J.-C. Claude Ptolémée naît vers 90 apr. J.-C. Il est essentiellement connu pour être l'auteur de l'Almageste, une véritable encyclopédie regroupant les connais...  Lire l’article

PI

Le nombre pi (noté π) est le nombre défini par l’aire du disque ou le périmètre du cercle : – pi est le rapport entre la circonférence du cercle (le périmètre p) et son diamètre D (2 fois le rayon r) :– pi est aussi l...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© De Agostini Picture Library/ Getty Images
Papyrus de Rhind

Le « papyrus de Rhind » (vers 1600 av. J.-C.), du nom du collectionneur qui l'acheta en 1858. Aussi connu sous le nom de « papyrus de Ahmès », il conserve la trace la plus ancienne des mathématiques égyptiennes, dont le nombre pi.

Crédits : © De Agostini Picture Library/ Getty Images

© L. Jannin
Le nombre pi

Le nombre pi avec ses décimales orne une salle du palais de la Découverte à Paris.

Crédits : © L. Jannin

© Encyclopædia Universalis France
Système planétaire de Ptolémée

Pour expliquer les mouvements des planètes, qui semblent parfois rétrograder (mouvement inverse), Ptolémée fait appel à la théorie des épicycles. Dans cette théorie, les planètes tournent sur un cercle (l'épicycle) dont le centre décrit...

Crédits : © Encyclopædia Universalis France

+ sur internet

FR3153