Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SULLY, Maximilien de (1560-1641)

  • Écrit par
Maximilien de Sully - crédits : © G. Kollidas/ Shutterstock

Maximilien de Sully

Sully fut le principal ministre du roi Henri IV. Gestionnaire rigoureux, il permit à la France de renouer avec la prospérité après les sombres années des guerres de Religion.

Maximilien de Béthune, futur duc de Sully, naît le 13 décembre 1560 dans une famille protestante de petite noblesse. Il échappe de justesse au massacre de la Saint-Barthélemy (24 août 1572) et entre peu après dans l’entourage d’Henri de Navarre (futur Henri IV). Par la suite, il donnera à Henri IV le conseil de se convertir au catholicisme, tout en refusant lui-même d’abjurer (de renoncer à sa religion protestante).

À partir de 1576, il fait preuve de grandes qualités militaires en combattant au côté d’Henri de Navarre. Une fois ce dernier devenu roi de France sous le nom d’Henri IV (1589), Maximilien de Béthune accumule les charges et les honneurs : il est nommé conseiller aux Finances en 1596, surintendant des Finances 2 ans plus tard, puis grand maître de l’artillerie, surintendant des Bâtiments et des Fortifications,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter


Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. SULLY, Maximilien de (1560-1641) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article lié

  • HENRI IV (1553-1610)

    • Écrit par
    • 2 médias

    Henri IV fut le roi de France de 1589 à 1610, à l’époque des guerres de Religion. Il fut le premier souverain de la famille des Bourbons.Fils d’Antoine de Bourbon et de Jeanne d’Albret, Henri naît en 1553 à Pau, dans le château de son grand-père maternel, le roi de Navarre. Il est élevé dans la religion protestante. Il devient le chef du parti protestant en guerre contre le souverain catholique, Charles IX, et sa mère, Catherine de Médicis [...] Lire la suite