FR3381

San Andreas, faille de

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


La faille de San Andreas est un ensemble de failles décrochantes dextres (décalage relatif des 2 compartiments de la faille vers la droite) à la frontière de plaques lithosphériques. Ce réseau de failles se prolonge sur près de 1 300 kilomètres de longueur et 150 kilomètres de largeur, dans une direction nord-sud. Cet important accident tectonique traverse toute la Californie.

La faille de San Andreas est apparue il y a 30 millions d’années, lorsque la dorsale pacifique est entrée en subduction (enfoncement) oblique sous le continent américain. Le mouvement de coulissage actuel est de l’ordre de 5 centimètres par an, provoquant plusieurs centaines de petits séismes chaque année.

Toutefois, des séismes historiques de forte intensité ont eu lieu. Ainsi, le 18 avril 1906, un séisme [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Document


  • Le séisme et l’incendie de 1906 à San Francisco
    Le 18 avril 1906, à 5 heures 12, un violent tremblement de terre secouait brutalement la ville de San Francisco.

Pour aller plus loin :

Articles liés

faille transformante

Une faille transformante est une limite entre 2 plaques lithosphériques qui coulissent plus ou moins horizontalement.La surface de la Terre est découpée en 14 plaques lithosphériques majeures, rigides et peu déformabl...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Encyclopædia Universalis France
Dérive des continents

Crédits : © Encyclopædia Universalis France

© Encyclopædia Universalis France
Principales plaques lithosphériques

Crédits : © Encyclopædia Universalis France

Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis pour la version française.
Tectonique des plaques

La tectonique des plaques est une théorie de l'évolution de la surface du globe dans son entier. Son impact est général sur l'ensemble des sciences de la Terre. La surface de la Terre est formée par une mosaïque de blocs rigides en mouvement...

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis pour la version française.

© R.W. Decker
Volcan Saint Helens, États-Unis

Le mont Saint Helens avant l'éruption de mai 1980. Celle-ci le « décapitera » de 400 mètres, sur les 2 950 mètres auxquels il culminait.

Crédits : © R.W. Decker

© M. Doukas/ U.S. Geological Survey
Panache éruptif du mont Saint Helens, États-Unis

Le panache éruptif vomi par le mont Saint Helens, le 18 mai 1980 au matin.

Crédits : © M. Doukas/ U.S. Geological Survey

© J. Lingel/ Shutterstock
Souffle d'une coulée pyroclastique

La coulée pyroclastique dirigée (blast) de l'éruption du 18 mai 1980 a couché de son souffle de gaz chauds, de cendres et de blocs plus de 600 kilomètres carrés de forêt comme de vulgaires allumettes.

Crédits : © J. Lingel/ Shutterstock

© L. Topinka/ Courtesy of the U.S. Geological Survey
Dôme de dacite du mont Saint Helens

Le dôme de dacite (lave très visqueuse) formé au centre du cratère du mont Saint Helens : c'est un nouveau « bouchon » en formation, jusqu'à ce que la pression des gaz dans la chambre magmatique devienne si forte qu'elle le fasse exploser...

Crédits : © L. Topinka/ Courtesy of the U.S. Geological Survey

© B. Perry/ Shutterstock
Cratère du volcan Saint Helens

Plusieurs années après l'éruption majeure de 1980, le cratère amputé du mont Saint Helens domine des champs de lave où la vie, végétale d'abord, reprend ses marques.

Crédits : © B. Perry/ Shutterstock

© 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.
Formation du mont Saint Helens, États-Unis

Contexte géodynamique de la formation du mont Saint Helens (carte).

Crédits : © 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.
Effets de l'éruption du mont Saint Helens, 1980

Carte du mont Saint Helens après son éruption explosive. En cartographiant les différents types d'écoulements et de déferlements autour du cône volcanique sur plusieurs dizaines de kilomètres, les volcanologues peuvent tirer des enseignements...

Crédits : © 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.

© W. Scott/ U.S. Geological Survey
Vue aérienne du mont Saint Helens, États-Unis

Au centre du cratère du mont Saint Helens, le dôme de dacite (lave très visqueuse) montre par ses fumerolles que le volcan est toujours en activité.

Crédits : © W. Scott/ U.S. Geological Survey

© 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.
Formation du mont Saint Helens, États-Unis

Contexte géodynamique de la formation du mont Saint Helens (coupe).

Crédits : © 2012 Encyclopædia Universalis France S.A.

© Arindambanerjee/ Shutterstock
Séisme à Haïti, 2010

Immeubles détruits à Port-au-Prince à Haïti après le 12 janvier 2010. La magnitude de ce séisme est assez courante : 7 sur l'échelle de Richter. Mais le nombre de vistimes est assez élevé : au moins 220 000. Cela est dû principalement à...

Crédits : © Arindambanerjee/ Shutterstock

© CEA
Table sismique Azalée

De dimensions 6 mètres × 6 mètres, la table vibrante Azalée, la plus grande actuellement en Europe, mise en service en 1990, est utilisée pour tester des maquettes de grandes dimensions et de masse importante (jusqu'à 100 tonnes). 8 vérins...

Crédits : © CEA

© Tokelau/ Shutterstock
Zone du Laki, Islande

La zone du Laki montre un alignement volcanique d'environ 25 kilomètres de longueur. Il fait partie d'un ensemble de fossés tectoniques distensifs (grabens) qui traversent l'Islande du nord au sud, et correspondent en fait à l'émersion de la...

Crédits : © Tokelau/ Shutterstock

© IFREMER/ Census of Marine
Crustacé Galathée yéti

La galathée yéti (Kiwa hirsuta), nouvelle espèce découverte le 22 mars 2005 par 2 300 mètres de profondeur, lors d'une plongée effectuée avec le submersible américain Alvin à 1 000 kilomètres au sud de l'île de...

Crédits : © IFREMER/ Census of Marine

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Dorsales océaniques du globe

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

+ sur internet

FR3381