FR2867

hygiène

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Le mot hygiène vient du nom de la déesse grecque Hygie, déesse de la santé et de la propreté. Il regroupe un ensemble d’attitudes et de gestes destinés à conserver une bonne santé et à éviter les maladies.

Une attitude constante : nettoyer et tonifier le corps

Dans l’Antiquité comme de nos jours, l’hygiène concerne principalement la propreté corporelle. Cette propreté s’obtenait jadis par les bains. Ceux-ci se prenaient dans des bains publics (thermes à Rome). Ils furent remplacés à la Renaissance par le nettoyage de la peau par un tissu, puis les bains redevinrent la règle à partir du 18e siècle.

Les bains permettaient de nettoyer la peau. Mais ils devaient aussi (surtout les bains froids) rendre la personne plus « ferme », aux sens physique et psychologique. Cela explique [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Pour aller plus loin :

Articles liés

prévention

La prévention applique le vieux proverbe « Mieux vaut prévenir que guérir ». Elle vise à empêcher que surviennent des événements nuisibles et prévisibles, comme un accident ou une maladie, et d'avoir à réparer les dég...  Lire l’article

santé publique

L'expression « santé publique » est d'usage très courant, mais difficile à définir avec précision. En 1952, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) définit la santé publique comme un ensemble de connaissances et de ...  Lire l’article

Semmelweis, Ignace Philippe

Ignace Semmelweis fut un médecin obstétricien hongrois du 19e siècle. Il fit l'essentiel de sa carrière à Vienne, puis à Budapest. Ignace Philippe Semmelweis naît le 1er juillet 1818 à Buda (quartier de Budapest aujou...  Lire l’article

thermes

Les thermes étaient des établissements de bains publics de la Rome antique. Les Grecs se baignaient, individuellement ou collectivement, dans des établissements d'abord assez rudimentaires, qui se perfectionnèrent sur...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Knorre/ Shutterstock
Vibrion du choléra

Ce bacille est responsable du choléra, une maladie transmise par l'eau souillée par les matières fécales de personnes contaminées. Cet exemple illustre la nécessité de l'accès à l'eau potable et au traitement des eaux usées.

Crédits : © Knorre/ Shutterstock

© H-.W Ackermann/ PLoS Biology
Un bactériophage, virus de bactéries

Les maladies ne frappent pas que l'homme et les animaux. Ils frappent aussi les bactéries : ici un virus de bactérie, appelé bactériophage, est capable de proliférer dans une bactérie et de la tuer en libérant de nombreux autres...

Crédits : © H-.W Ackermann/ PLoS Biology

© S. Lowry/ Univ Ulster/ The Image Bank/ Getty Images
Tapis de salmonelles, microbes pathogènes

Les Salmonella, bacilles de la famille des entérobactéries, apparaissent ici comme de petits bâtonnets. Ils sont responsables d'infections intestinales appelées salmonelloses. Vue au microscope électronique à balayage (grandi 4 200 fois).

Crédits : © S. Lowry/ Univ Ulster/ The Image Bank/ Getty Images

© 2009 Encyclopædia Universalis France S.A.
Virus de la mosaïque du tabac

De nombreux virus s'attaquent aux plantes. Le virus de la « mosaïque du tabac » provoque une maladie des feuilles de la plante. Il se présente comme un long bâtonnet. Il est constitué de son matériel génétique, figuré ici sous forme...

Crédits : © 2009 Encyclopædia Universalis France S.A.

© F. Brenière
Trypanosoma cruzi, agent de la maladie de Chagas

Ce petit protozoaire mobile, Trypanosoma cruzi, est responsable de la maladie de Chagas, fréquente en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Il est transmis par une punaise. On lutte contre l'infection par l'amélioration de l'habitat, car...

Crédits : © F. Brenière

© F. Noireau/ IRD
Triatoma infestans (punaise), vecteur principal de la maladie de Chagas

Triatoma infestans, de la famille des punaises, est le vecteur principal de la maladie de Chagas.

Crédits : © F. Noireau/ IRD

© V. Zaitsev/ Shutterstock
Varicelle

La varicelle est une infection classique de la petite enfance. Elle se manifeste par une éruption cutanée bien visible sur cette photographie.

Crédits : © V. Zaitsev/ Shutterstock

+ sur internet

Pour citer l’article

« hygiène ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/hygiene/

FR2867