FR3427

symbolisme

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Le symbolisme fut un mouvement littéraire et artistique de la fin du xixe siècle. Son nom dérive du mot « symbole », qui marque la volonté de transposer une réalité concrète sous des formes abstraites, ou inversement.

Appliqué à l’art, le terme « symbolisme » recouvre une idée de mystère, puisque la réalité du monde n’est pas donnée directement, et de langage secret, puisque des codes particuliers permettraient d’accéder à un sens caché. C’est pourquoi cette esthétique s’accorde tout spécialement à la poésie ou à une peinture qui, par des moyens indirects, nés de l’imagination ou même du rêve, cherchent à transmettre un message situé au-delà des apparences.

Un art antinaturaliste

Il est difficile de donner une définition théorique du symbolisme. Mais on peut le caractériser à partir d’une [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Documents


  • Le symbolisme, un univers à déchiffrer
    Les principes du symbolisme littéraire sont exposés dans un « Manifeste » que Jean Moréas publie dans Le Figaro du 18 septembre 1886. Il y reprend des thèmes que des poètes (Mallarmé,…

  • La maison de Des Esseintes, un décor symboliste
    Dans À rebours, Joris-Karl Huysmans crée le personnage de Des Esseintes où s’entrecroisent, jusqu’à la caricature, les traits saillants du symbolisme : dévotion pour l’art, passion…

  • Le théâtre symboliste
    S’il laisse peu d’œuvres marquantes, le théâtre symboliste a profondément renouvelé la conception de l’espace scénique.

Pour aller plus loin :

Articles liés

Baudelaire, Charles

Charles Baudelaire fut un grand poète français du milieu du 19e siècle. Il renouvela profondément la sensibilité poétique. Il naît le 9 avril 1821 à Paris. Après son baccalauréat, il entreprend un voyage dans l'océan ...  Lire l’article

La Vision après le sermon, peinture de Paul Gauguin

La Vision après le sermon, dit aussi La Lutte de Jacob avec l''Ange (National Gallery of Scotland, Édimbourg), est un tableau de Paul Gauguin, peint durant l''été de 1888 lors de son séjour à Pont-Aven. L''influence j...  Lire l’article

Laforgue, Jules

Jules Laforgue fut un poète et écrivain français du 19e siècle. Il naît le 16 août 1860 à Montevideo (Uruguay) dans une famille bretonne. Il passe là sa petite enfance, puis part pour la France, où il fait ses études...  Lire l’article

Mallarmé, Stéphane

Stéphane Mallarmé fut un poète français du 19e siècle. Il eut une très forte influence sur les artistes de son temps, mais aussi sur ceux du 20e°siècle. Stéphane Mallarmé naît le 18 mars 1842 à Paris. La lecture de Ba...  Lire l’article

nabis

Nabi signifie « prophète » en hébreu. À la fin de l''année 1888, quelques jeunes peintres, dont Paul Sérusier, choisissent de se grouper sous ce terme quelque peu mystérieux. Sérusier, subjugué par la personnalité et ...  Lire l’article

Valéry, Paul

Paul Valéry est un écrivain, poète et philosophe français du xxe siècle. Né à Sète (Hérault) en 1871, il mène sa scolarité dans sa ville natale et à Montpellier, commence des études de droit et écrit des vers. La renc...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© B.N.F., Paris
Charles Baudelaire

Charles Baudelaire à l'âge de 42 ans, photographié par Étienne Carjat.

Crédits : © B.N.F., Paris

© Nadar/ Hulton Archive/ Getty Images
Charles Baudelaire

Charles Baudelaire est contemporain du succès que commence à rencontrer la photographie Plusieurs portraits témoignent des différents moments de son existence. Nadar, Charles Baudelaire au fauteuil, 1855, épreuve unique sur papier salé, 28...

Crédits : © Nadar/ Hulton Archive/ Getty Images

© AKG
Claude Debussy

Le compositeur Claude Debussy à l'âge de 42 ans. Portrait de 1904.

Crédits : © AKG

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
L’Enfant prodigue, de Claude Debussy

Extrait de L'Enfant prodigue, « scène lyrique pour soprano, baryton et ténor avec orchestre » (L 57), de Claude Debussy : « L'année en vain chasse l'année ». Ninon Vallin, soprano (enregistré en 1932).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatuor à cordes en sol mineur, de Claude Debussy

Extrait du deuxième mouvement, Assez vif et bien rythmé, du Quatuor à cordes en sol mineur (opus 10, L 85), de Claude Debussy. Quatuor Capet (Lucien Capet, premier violon ; Maurice Hewitt, second violon ; Henri Benoît, alto ; Camille...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Trois Chansons de Bilitis, de Claude Debussy

Trois Chansons de Bilitis (L 90), de Claude Debussy : extrait de La Chevelure : Il m'a dit « Cette nuit j'ai rêvé ». Maggie Teyte, soprano ; Alfred Cortot, piano (enregistré en 1936).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Pelléas et Mélisande, de Claude Debussy

Extrait de Pelléas et Mélisande (L 88), de Claude Debussy. Acte III, scène 3, Pelléas : « Ah ! Je respire enfin ! ». Pierre Mollet, baryton (Pelléas) ; Suzanne Danco, soprano (Mélisande) ; Heinz Rehfuss, baryton (Golaud) ; Orchestre de...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
La Mer, de Claude Debussy

La Mer (L 109), de Claude Debussy : extrait du finale de la première esquisse symphonique, De l'aube à midi sur la mer. Orchestre symphonique de Boston, direction Pierre Monteux (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Children’s Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy

Children's Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy (L 113) : extrait de Serenade for the Doll. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Children’s Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy

Children's Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy (L 113) : extrait de Golliwog's Cake Walk. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Préludes pour piano, de Claude Debussy

Préludes pour piano, de Claude Debussy, deuxième livre (L 123) : extrait de Les fées sont d'exquises danseuses. Robert Casadesus, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Jeux, poème dansé pour orchestre, de Claude Debussy.

Extrait de Jeux (L 126), poème dansé pour orchestre de Claude Debussy. Orchestre national de France, direction Pierre Monteux (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : premier livre, extrait de l'Étude no 2, Pour les tierces. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : premier livre, extrait de l'Étude no 5, Pour les octaves. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : deuxième livre, extrait de l'Étude no 9, Pour les notes répétées. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sonate pour violon et piano, en sol mineur, de Claude Debussy.

Extrait du premier mouvement, Allegro vivo, de la Sonate pour violon et piano, en sol mineur (L 140), de Claude Debussy. Ginette Neveu, violon ; Jean Neveu, piano (enregistré en 1948).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Bettmann/ Getty Images
Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud, l'« enfant sublime » (Paul Verlaine), photographié par Étienne Carjat en 1871.

Crédits : © Bettmann/ Getty Images

© Erich Lessing/ AKG
Paul Verlaine

Verlaine accorde une place prépondérante à la dimension musicale du poème. Portrait de Verlaine par Eugène Carrière, 1891.

Crédits : © Erich Lessing/ AKG

© DeAgostini/ Getty Images
Paul Claudel

Aussi bien dans son œuvre théâtrale que poétique, Paul Claudel se confronte à l'immensité du réel. Jacques-Émile Blanche, Portrait de Paul Claudel, 1919. Huile sur toile. Musée des Beaux-Arts, Rouen.

Crédits : © DeAgostini/ Getty Images

© Archives photographiques, Paris
Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé est un des « pères » de la poésie moderne, avec Baudelaire et Rimbaud.

Crédits : © Archives photographiques, Paris

Pour citer l’article : « symbolisme ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/symbolisme/

FR3427

Plus sur Internet

Qwant® Junior est le premier moteur de recherche sécurisé pour enfants et adolescents. Il permet une navigation sûre, en privilégiant une liste de sites approuvés par l’Éducation Nationale.


Rechercher avec Qwant® Junior