Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PHILIPPE II D'ESPAGNE

  • Écrit par
Philippe II d'Espagne - crédits : © Alinari/ Art Resource, New York

Philippe II d'Espagne

Roi d’ Espagne (1556-1598) et du Portugal (1580-1598), Philippe II fut un puissant monarque catholique.

Fils de Charles Quint et d’Isabelle de Portugal, Philippe naît le 21 mai 1527 à Valladolid (Espagne). Son père lui cède le duché de Milan en 1540, les royaumes de Naples et des Deux-Siciles en 1554, les Pays-Bas en 1555, puis le trône d’Espagne en 1556. Après 1559, Philippe ne quittera plus l’Espagne.

Philippe II se marie 4 fois. En 1543, il épouse sa cousine Marie de Portugal. En 1554, il s’unit à la reine d’Angleterre Marie Ire Tudor, dont il partagera le trône jusqu’à la mort de celle-ci, en 1558. Après la paix du Cateau-Cambrésis (1559), qui met fin à la guerre entre l’Espagne et la France, il épouse Élisabeth de Valois, la fille du roi de France Henri II. Enfin, après la mort d’Élisabeth, Philippe se remarie en 1570 avec Anne d’Autriche, la fille de l’empereur Maximilien II, son cousin.

Fervent catholique, Philippe II refuse la Réforme protestante qui s’est répandue en Europe (Angleterre, Pays-Bas notamment). Il veut étendre[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter


Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. PHILIPPE II D'ESPAGNE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article lié

  • INVINCIBLE ARMADA

    • Écrit par
    • 1 média

    L’Invincible Armada fut une flotte espagnole partie combattre l’Angleterre en 1588. Sa défaite affaiblit la position de l’Espagne en Europe et changea la nature des batailles navales. Le roi Philippe II d’Espagne entra en guerre pour plusieurs raisons. Il désirait reconvertir l’Angleterre protestante au catholicisme. Il voulait que l’Angleterre arrête de soutenir les rebelles des Pays-Bas, dirigés par l’Espagne [...] Lire la suite