FR2154

Masque en or, dit d’Agamemnon

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Le masque funéraire dit d’Agamemnon a été trouvé à Mycènes (Grèce). Il était placé sur le visage d’un seigneur enterré au xvie siècle av. J.-C.

L’archéologue Heinrich Schliemann, qui a trouvé le masque en 1876, l’a attribué par erreur à la dépouille du roi Agamemnon ; de cette croyance vient le nom du masque.

Enfouies profondément dans le sol, six tombes, formant un cercle de 27,5 mètres de diamètre, sont considérées comme les témoins majeurs de l’émergence de la civilisation mycénienne.

Parmi les nombreux objets précieux trouvés dans les tombes, les cinq masques d’or des tombes 4 et 5 (celui dit d’Agamemnon) sont les plus originaux. Ces masques semblent créés pour fournir aux seigneurs, à la manière des pharaons égyptiens, une sorte de visage de substitution dans un matériau durable.



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

« Masque en or, dit d’Agamemnon » est également traité dans :

Mycènes, site archéologique

Mycènes est un site archéologique grec. Il a donné son nom à la civilisation mycénienne, laquelle s’est épanouie en Grèce et dans les îles de la mer Égée entre 1650 et 1150 av. J.-C. Mycènes se situe dans le Péloponn...  Lire l’article

égéenne, civilisation

La première civilisation européenne apparut vers 3000 av. J.-C., dans la région de la mer Égée. Elle s’établit sur les îles et le continent de ce qui forme aujourd’hui la Grèce. Elle connut plusieurs périodes. La pre...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Bernard G. Silberstein—Rapho/Photo Researchers
Palais de Cnossos, Crète, Grèce

La salle du trône du palais de Cnossos.

Crédits : © Bernard G. Silberstein—Rapho/Photo Researchers

© Gian Berto Vanni/ Getty Images
Site de Mycènes, Grèce

La porte des Lions, entrée principale de l'acropole de Mycènes, dans le Péloponnèse (Grèce).

Crédits : © Gian Berto Vanni/ Getty Images

+ sur internet

FR2154