FR3778

Chanson des Nibelungen

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Chef-d’œuvre de la littérature allemande du Moyen Âge inspiré par une antique légende et composé peu après 1200, la Chanson des Nibelungen est est un vaste poème de 3 379 strophes (chacune de 4 vers). Il s’est formé autour du personnage central de Siegfried. La première partie raconte les exploits de Siegfried et son mariage avec Kriemhild, une princesse burgonde. La seconde relate la mort de Siegfried et le massacre des Burgondes.

Les caractères des personnages mis en scène sont fort différents de ceux des poésies courtoises. Au lieu d’être en présence de chevaliers, nous nous trouvons en face de valeureux guerriers à la passion sauvage. Même les femmes (Brünhild et Kriemhild) incarnent cette férocité. Le texte maintient un équilibre entre la présentation classique des princes [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

« Chanson des Nibelungen » est également traité dans :

Wagner, Richard

Richard Wagner fut un compositeur allemand du 19e siècle. Il a essentiellement écrit des opéras, teintés de romantisme dans les premières années. Wilhelm Richard Wagner naît le 22 mai 1813 à Leipzig (Allemagne). Il a...  Lire l’article


Voir aussi


Médias de l’article lié


© De Agostini
Richard et Cosima Wagner

Richard Wagner avec Cosima, qu'il avait épousée en 1870. Cosima, fille de Franz Liszt et de la comtesse Marie d'Agoult, était l'ex-épouse du chef d'orchestre Hans von Bülow, un des champions de l'œuvre de Wagner, et le créateur de Tristan...

Crédits : © De Agostini

© Ekem
Festspielhaus, Bayreuth (Allemagne)

Richard Wagner fit construire à Bayreuth le Festspielhaus, « théâtre des festivals » capable de répondre aux besoins nouveaux qu'exigeaient ses œuvres.

Crédits : © Ekem

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Rienzi, de Richard Wagner 

Rienzi, de Richard Wagner : extrait de l'ouverture. Orchestre symphonique de la Radio bavaroise, direction Carl Schuricht (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Tristan et Isolde, de Richard Wagner

Tristan et Isolde, de Richard Wagner : extrait de l'appel de Brangäne « Einsam wachend in der Nacht », acte II. Margarete Klose, mezzo-soprano ; Orchestre national du Wurtemberg, direction Ferdinand Leitner (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Hulton Getty
Le Vaisseau fantôme, de Richard Wagner

La basse américaine Simon Estes dans le rôle du Hollandais du Vaisseau fantôme, opéra de Richard Wagner (1841), au Covent Garden de Londres, en 1986.

Crédits : © Hulton Getty

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Le Vaisseau fantôme, de Richard Wagner

Le Vaisseau fantôme, de Richard Wagner : extrait de l'ouverture. Orchestre symphonique R.I.A.S. de Berlin, direction Ferenc Fricsay (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Le Vaisseau fantôme, de Richard Wagner

Le Vaisseau fantôme, de Richard Wagner : extrait de la ballade de Senta « Johohoe! Johohohoe! Hohohoe! Johoe! Traft ihr das Schiff im Meere an », acte II. Annelies Kupper, soprano ; Chœur de chambre de la R.I.A.S., Orchestre symphonique...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Tannhäuser, de Richard Wagner 

Tannhäuser, de Richard Wagner : extrait de l'ouverture. Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Tannhäuser, de Richard Wagner 

Tannhäuser, de Richard Wagner : extrait de la prière d'Élisabeth « Allmächt'ge Jungfrau, hör mein Flehen! », acte III. Kirsten Flagstad, soprano ; Orchestre de Philadelphie, direction Eugene Ormandy (enregistré en 1937).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Lohengrin, de Richard Wagner

Lohengrin, de Richard Wagner : extrait de l'air d'Elsa « Einsam in trüben Tagen », acte I. Victoria de Los Angeles, soprano ; Philharmonia Orchestra, direction Anatole Fistoulari (enregistré en 1950).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Lohengrin, de Richard Wagner

Lohengrin, de Richard Wagner : extrait de la marche nuptiale « Treulich geführt », acte III. Chœur et Orchestre de l'Opéra de Munich, direction Rudolf Kempe (enregistré en 1951).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Keystone/ Getty Images
Josef Greindl

La basse allemande Josef Greindl en 1964, dans le rôle de Hans Sachs des Maîtres Chanteurs de Nuremberg, opéra de Richard Wagner mis en scène par Wieland Wagner au festival de Bayreuth.

Crédits : © Keystone/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg, de Richard Wagner

Les Maîtres chanteurs de Nuremberg, de Richard Wagner : extrait de l'ouverture. Orchestre philharmonique de Munich, direction Ferdinand Leitner (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg, de Richard Wagner

Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg, de Richard Wagner : extrait  de l'air du concours de Walther von Stolzing « Morgenlich leuchtend in rosigem Schein », acte III. Wolfgang Windgassen, ténor ; Orchestre philharmonique de Munich, direction...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
L’Or du Rhin, de Richard Wagner

L'Or du Rhin, de Richard Wagner : extrait de la « Descente au Niebelheim », tableau 2. Orchestre symphonique et chœurs de la R.A.I. de Rome, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Hans Hotter

Le baryton-basse autrichien d'origine allemande Hans Hotter (Wotan) et la soprano finlandaise Anita Välkki (Brünnhilde) au Covent Garden de Londres en 1961, dans La Walkyrie, opéra de Richard Wagner mis en scène par Hans Hotter lui-même et...

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
La Walkyrie, de Richard Wagner

La Walkyrie, de Richard Wagner : extrait du prélude. Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
La Walkyrie, de Richard Wagner

La Walkyrie, de Richard Wagner : extrait des adieux de Wotan Der Feuerzauber (« L'Enchantement du feu »), acte III. Ferdinand Franz, baryton-basse ; Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Nadar/ Getty Images
Louise Grandjean

La soprano française Louise Grandjean dans le rôle de Brünnhilde de Siegfried, opéra de Richard Wagner, en 1900.

Crédits : © Nadar/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Siegfried, de Richard Wagner

Siegfried, de Richard Wagner : extarit de Siegfried « Dass der mein Vater nicht ist », acte II. Lauritz Melchior, ténor ; London Symphony Orchestra, direction Alexander Coates (enregistré en 1929).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Siegfried, de Richard Wagner

Siegfried, de Richard Wagner : extrait des « Murmures de la forêt », acte II. Orchestre de l'Opéra de Paris, direction André Cluytens (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Siegfried, de Richard Wagner

Siegfried, de Richard Wagner : extrait de Brünnhilde « Heil dir Sonne », acte III. Kirsten Flagstad, soprano ; Philharmonia Orchestra, direction Georges Sebastian (enregistré en 1951).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© A.-C. Poujoulat/ AFP/ Getty
Le Crépuscule des dieux, de Richard Wagner

La basse russe Mikhail Petrenko (Hagen), lors d'une répétition du Crépuscule des dieux, de Richard Wagner, au Grand Théâtre de Provence en 2009, dans le cadre du festival d'Aix-en-Provence.

Crédits : © A.-C. Poujoulat/ AFP/ Getty

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Le Crépuscule des dieux, de Richard Wagner

Le Crépuscule des dieux, de Richard Wagner : extrait du prologue Voyage de Siegfried sur le Rhin. Orchestre de l'Opéra de Paris, direction André Cluytens (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Le Crépuscule des dieux, de Richard Wagner

Le Crépuscule des dieux, de Richard Wagner : extrait de l'Immolation de Brünnhilde, acte III. Kirsten Flagstad, soprano ; Philharmonia Orchestra, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1948).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Parsifal, de Richard Wagner

Parsifal, de Richard Wagner : extrait du prélude. Orchestre du festival de Bayreuth, direction Hans Knappertsbusch (enregistré en 1951).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Parsifal, de Richard Wagner

Parsifal, de Richard Wagner : extrait de Gurnemanz « Nun achte wohl ; und lass mich seh'n », acte I. Ludwig Weber, basse ; Orchestre du festival de Bayreuth, direction Hans Knappertsbusch (enregistré en 1951).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Parsifal, de Richard Wagner

Parsifal, de Richard Wagner : extrait des Filles-fleurs « Komm, komm, holder Knabe! », acte II. Orchestre du festival de Bayreuth, direction Hans Knappertsbusch (enregistré en 1951).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

+ sur internet

Pour citer l’article

« Chanson des Nibelungen ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/chanson-des-nibelungen/

FR3778