Essai 10 jours gratuit

Madame Bovary, de Gustave Flaubert : satire et critique sociale

Dans Madame Bovary, Gustave Flaubert se livre à une satire impitoyable de la toute petite bourgeoisie de province. Celle-ci s'incarne notamment dans la personne du pharmacien, M. Homais.

M. Homais arrivait pendant le dîner. Bonnet grec à la main, il entrait à pas muets pour ne déranger personne et toujours en répétant la même phrase : « Bonsoir la compagnie ! » Puis, quand il s'était posé à sa place, contre la table, entre les deux époux, il demandait au médecin des nouvelles de ses malades, et celui-ci le consultait sur la probabilité des honoraires. Ensuite, on causait de ce qu'il y avait dans le journal. Homais, à cette heure-là, le savait presque par cœur ; et il le rapportait intégralement, avec les réflexions du [...]

Source : Gustave Flaubert, Madame Bovary, 1857 (extrait)

Pour citer l'article : « Madame Bovary, de Gustave Flaubert : satire et critique sociale  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/madame-bovary-de-gustave-flaubert-satire-et-critique-sociale/

Ce document est lié à l'article roman satirique