Essai 10 jours gratuit

Le Père Goriot, d’Honoré de Balzac (extrait) : pénétrer dans un univers

Comme souvent chez Balzac, Le Père Goriot (1835) s'ouvre avec une minutieuse description. Ici, il s'agit de la pension Vauquer, qui sera le théâtre de nombreuses scènes du roman. Allant du plus général au plus particulier, la description nous introduit progressivement dans l'atmosphère du livre. Dans ce passage, Balzac décrit la salle à manger où se retrouvent les pensionnaires.

Cette salle, entièrement boisée, fut jadis peinte en une couleur indistincte aujourd'hui, qui forme un fond sur lequel la crasse a imprimé ses couches de manière à y dessiner des figures bizarres. Elle est plaquée de buffets gluants sur lesquels sont des carafes échancrées, ternies, des ronds de moiré métallique, des piles d'assiettes en porcelaine épaisse, à bords bleus, fabriquées à Tournai. Dans un angle est placée une boîte à cases numérotées qui sert à garder les serviettes, ou tachées ou vineuses, de chaque pensionnaire. Il s'y [...]

Source : Honoré de Balzac, Le Père Goriot, 1835 (extrait)

Pour citer l'article : « Le Père Goriot, d’Honoré de Balzac (extrait) : pénétrer dans un univers  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/le-pere-goriot-d-honore-de-balzacextrait-penetrer-dans-un-univers/

Ce document est lié à l'article description