FR4146

populisme

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Les mots « populisme » et « populiste » furent d’abord formés à partir du mot latin populus (peuple), pour désigner une école littéraire des années 1930 qui voulait décrire les hommes du peuple de manière nouvelle. Ils furent ensuite utilisés pour désigner rétroactivement des courants politiques américain et russe de la seconde moitié du 19e siècle. Populistes russes et américains voulaient réformer la société démocratiquement, afin que le peuple connaisse un sort meilleur. Les mots populisme et populiste ont pris ensuite un sens péjoratif. D’après les historiens de la langue, ce sens semble s’être imposé dans les années 1990.

Aujourd’hui, le mot populiste est pratiquement devenu synonyme de « démagogue » (être démagogue signifie flatter le peuple, ou un [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Pour aller plus loin :

Articles liés

démocratie directe et indirecte

Le mot démocratie (le pouvoir par le peuple) est apparu pour désigner l'organisation politique dont s'était doté Athènes, vers le ve siècle avant notre ère. La démocratie s'y exerçait sous forme de démocratie directe....  Lire l’article

Italie

Du rayonnement de la Rome antique à la fondation de l'Union européenne en passant par l'époque brillante de la Renaissance, l'Italie (en italien Italia) occupe une place importante en Europe. Situé au sud du continent...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© The Granger Collection
Faisceaux de licteurs romains

Composés de verges pour frapper les condamnés et d'une hache pour les décapiter, les faisceaux étaient le signe du pouvoir suprême chez les Romains ; ils étaient portés par des licteurs, qui escortaient les magistrats élus. Benito...

Crédits : © The Granger Collection

© Ullstein Bild/ Getty Images
fascisme

Fondateur du fascisme, Benito Mussolini fut le premier en date des dictateurs qui prirent le pouvoir en Europe dans l'entre deux-guerres : Staline en URSS, Hitler en Allemagne, Franco en Espagne, Salazar au Portugal.

Crédits : © Ullstein Bild/ Getty Images

© Bettmann/Corbis
Défilé nazi à Nuremberg

Les SA (sections d'assaut), formation paramilitaire ou milice privée, défilent dans les rues de Nuremberg, en Allemagne, après un rassemblement du parti nazi.

Crédits : © Bettmann/Corbis

© Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images
Joseph Goebbels, Heinrich Himmler et Rudolf Hess

De gauche à droite, 3 des principaux dirigeants nazis, en 1935 : Joseph Goebbels, en charge de la propagande, Heinrich Himmler, chef des SS, et Rudolf Hess, organisateur du parti au côté d'Adolf Hitler.

Crédits : © Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

© Hulton Archive/ Getty Images
nazisme

Gregor Strasser (1892-1934), leader berlinois du parti nazi, vers 1930. Sa concurrence avec Hitler provoquera son éviction, puis son assassinat lors de la Nuit des longs couteaux.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Stocksnapper/ Shutterstock
Napoléon Ier

Napoléon Ier assume l'héritage de la Révolution française, rétablit l'ordre et fonde le droit français sur le principe d'autorité. Son œuvre sera une des références de la droite républicaine.

Crédits : © Stocksnapper/ Shutterstock

© Meagher/ Hulton Archive/ Getty Images
Manifestation de partisans de l'Algérie française à Alger, 1958

Manifestation d'Algérois qui brandissent des portraits du général de Gaulle (ici, à Alger, le 23 mai 1958), durant l'insurrection des partisans de l'Algérie française, qui a commencé le 13 mai 1958.

Crédits : © Meagher/ Hulton Archive/ Getty Images

© Pierre Petit/ Hulton Archive/ Getty Images
Charles Maurras

Charles Maurras, à la tête du quotidien royaliste L'Action française, fut le principal chef de file de la droite réactionnaire et antirévolutionnaire. Royaliste, antisémite, il apporta son soutien au régime de Vichy. À la Libération, il...

Crédits : © Pierre Petit/ Hulton Archive/ Getty Images

© Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images
Valéry Giscard d’Estaing et Jacques Chirac, 1969

Valéry Giscard d'Estaing, ministre français de l'Économie et des Finances, et Jacques Chirac, son secrétaire d'État, en 1969. Les deux hommes deviendront président de la République. Giscard d'Estaing (président de 1974 à 1981) sera...

Crédits : © Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

© KN/ Shutterstock
Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy, chef de file de la droite française et président de la République française (2007-2012) au côté d'Angela Merkel, chancelière allemande et leader de la droite parlementaire de son pays. 

Crédits : © KN/ Shutterstock

© Leonard de Selva/ Bridgeman Images
Charles Maurras

Charles Maurras, à la tête du quotidien royaliste L'Action française, fut le principal chef de file de la droite réactionnaire et antirévolutionnaire. Royaliste, antisémite, il apporta son soutien au régime de Vichy. À la Libération, il...

Crédits : © Leonard de Selva/ Bridgeman Images

© Bettmann/ Getty Images
Georges Boulanger

Le général Boulanger devint très populaire après son passage au ministère de la Guerre, en 1886-1887.

Crédits : © Bettmann/ Getty Images

Pour citer l’article : « populisme ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/populisme/

FR4146

Plus sur Internet

Qwant® Junior est le premier moteur de recherche sécurisé pour enfants et adolescents. Il permet une navigation sûre, en privilégiant une liste de sites approuvés par l’Éducation Nationale.


Rechercher avec Qwant® Junior