FR4493

Orfeo ed Euridice, musique de Christoph Willibald von Gluck

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Orfeo ed Euridice est un opéra du compositeur allemand Christoph Willibald von Gluck, sur un livret de l’Italien Ranieri de Calzabigi, créé en 1762. Il existe une autre version de l’œuvre : Orphée et Eurydice (1774), en français.

Orfeo ed Euridice est écrit pour 3 personnages principaux (Orphée, Eurydice, l’Amour). L’histoire, débarrassée de son contenu mythologique, ne contient plus qu’une seule idée dramatique : la puissance de l’amour. L’ouvrage comporte des duos, des trios, des chœurs, omniprésents (celui des démons est célèbre), mais aucun recitativo secco (passage déclamé accompagné par quelques accords de clavecin). Gluck prône une déclamation qui tienne compte de toutes les nuances de la langue et du texte. Il use dans les parties vocales des variations du tempo et [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Document


  • Orfeo ed Euridice, de Christoph Willibald von Gluck : un opéra souvent revisité
    Christoph Willibald von Gluck laissa 2 versions distinctes de son opéra fondateur, l’« azione teatrale » Orfeo ed Euridice et le « drame héroïque » Orphée et Eurydice, elles-mêmes…

« Orfeo ed Euridice, musique de Christoph Willibald von Gluck » est également traité dans :

Gluck, Christoph Willibald von

Christoph Willibald von Gluck fut un compositeur d’opéra allemand du 18e siècle. Christoph Willibald von Gluck naît le 2 juillet 1714 à Erasbach, en Bavière. Il étudie en Bohême (aujourd’hui République tchèque), et s...  Lire l’article

opéra

L’opéra est une forme de musique classique, mêlant plusieurs disciplines artistiques. Comme le théâtre, l’opéra est un spectacle scénique et narratif. Un orchestre joue la musique. Des ballets, ou d’autres formes de d...  Lire l’article

musique classique

En Occident, la musique classique désigne la musique savante. C’est aussi le nom donné à la musique de la période dite classique, allant des années 1750 à 1820. La musique classique se distingue de la musique traditi...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Hulton Archive/ Getty Images
André Campra

Le compositeur français André Campra (1660-1744), au centre, en compagnie d'un de ses librettistes, le poète Antoine Danchet (1671-1748), à droite, et du peintre Louis de Boullogne (1654-1733).

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images
Edward Elgar et Adrian Boult

Le compositeur britannique Edward Elgar (1857-1934), à gauche, et le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (1889-1983) lors d'un enregistrement dans les studios d'Abbey Road à Londres, en 1932.

Crédits : © Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Pierre Monteux

Le chef d'orchestre américain d'origine française Pierre Monteux (1875-1964), en 1951.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Herbert von Karajan

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Zoltán Kodály

Le compositeur hongrois Zoltán Kodály (1882-1967) en 1960.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Leonard Bernstein

Le compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain Leonard Bernstein (1918-1990) en 1968.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Keystone/ Getty Images
Isang Yun

Le compositeur coréen Isang Yun (1917-1995), naturalisé allemand depuis 1971, achève un opéra composé à l'occasion des jeux Olympiques de Munich en 1972.

Crédits : © Keystone/ Getty Images

© Erich Auerbach
György Ligeti

Le compositeur d'origine hongroise György Ligeti (1923-2006).

Crédits : © Erich Auerbach

© narvikk/ Getty Images
Opéra de Paris

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© A. Pistolesi/ The Image Bank/ Getty
Opéra de Manaus, Brésil

Le Teatro Amazonas de Manaus (Brésil), construit en 1896, se trouve au cœur de la jungle amazonienne.

Crédits : © A. Pistolesi/ The Image Bank/ Getty

© F. Man/ Hulton Getty
Opéra de Glyndebourne

Entracte dans les jardins de Glyndebourne lors du festival d'opéra, en 1939. Photographie de Felix Man.

Crédits : © F. Man/ Hulton Getty

© Robbie Jack/Corbis
Le Barbier de Séville, de Gioacchino Rossini

Ces chanteurs d'opéra interprètent Le Barbier de Séville, opéra du compositeur italien Gioacchino Rossini, créé en 1816.

Crédits : © Robbie Jack/Corbis

© Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images
Nixon in China, John Adams

Le ténor Adrian Thompson interprète en juin 2006 le rôle de Mao Zedong dans l'opéra Nixon in China de John Adams, au  Coliseum de Londres, dans une mise en scène de Peter Sellars.

Crédits : © Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images

© Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images
Faust, de Philippe Fénelon

Faust, opéra du compositeur français Philippe Fénelon, lors d'une répétition en costume de l'opéra au Capitole de Toulouse, en mai 2007, peu avant sa création.

Crédits : © Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images

© narvikk/ Getty Images
salle de spectacles

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© Archive Photos/ Getty Images
"Christoph Willibald von Gluck"

Christoph Willibald von Gluck vers 1750. Alors qu'il compose encore des opéras italiens, il parcourt à cette époque l'Europe, occupant divers postes musicaux à Dresde, Vienne, Hambourg, Copenhague, Prague, Munich, Naples.

Crédits : © Archive Photos/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Orfeo ed Euridice, de Christoph Willibald von Gluck

Orfeo ed Euridice, de Christoph Willibald von Gluck : extrait de l'aria d'Orfeo « Chiamo il mio ben così », acte I. Kathleen Ferrier, contralto, Southern Philharmonic Orchestra, direction Fritz Stiedry (enregistré en 1947).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Alceste, de Christoph Willibald von Gluck

Alceste (version française), de Christoph Willibald von Gluck : extrait de l'aria d'Alceste « Divinités du Styx », acte I. Suzanne Danco, soprano, Orchestre de la Suisse romande, direction Alberto Erede (enregistré en 1950).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Iphigénie en Aulide, de Christoph Willibald von Gluck

Iphigénie en Aulide, de Christoph Willibald von Gluck : extrait de l'ouverture. Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Iphigénie en Aulide, de Christoph Willibald von Gluck

Iphigénie en Aulide, de Christoph Willibald von Gluck : extrait de l'aria (interprétée en italien) d'Agamemnon « O Diana, Dea spietata », acte I. Boris Christoff, basse, Philharmonia Orchestra, direction Anatole Fistoulari (enregistré...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Orphée et Eurydice, de Christoph Willibald von Gluck

Orphée et Eurydice, de Christoph Willibald von Gluck : extrait de la « Danse des Esprits bienheureux ». Orchestre philharmonique des Pays-Bas, direction Charles Bruck (enregistré en 1952).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Iphigénie en Tauride, de Christoph Willibald von Gluck

Iphigénie en Tauride, de Christoph Willibald von Gluck : extrait de l'aria de Pylade « Unis dès la plus tendre enfance », acte II. Georges Thill, ténor, orchestre sous la direction d'Eugène Bigot (enregistré en 1932).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

+ sur internet

FR4493