Essai 10 jours gratuit

Lorenzaccio, d’Alfred de Musset : un drame romantique

Dans Lorenzaccio, écrit en 1834, un an après la création de Lucrèce Borgia de Victor Hugo, Alfred de Musset choisit pour modèle les grandes tragédies de Shakespeare. Cette pièce de théâtre est aussi pour lui un moyen de dénoncer les petitesses de son temps.

À travers la peinture d'une Florence de la Renaissance revue et corrigée par un Musset fasciné par l'Italie, c'est la France de 1833 qui se raconte dans Lorenzaccio, avec ses désillusions : de même que Côme remplace Alexandre, Louis-Philippe, roi « bourgeois », a remplacé Charles X. Le ton, pour être grave, est souvent ironique. Musset maintient la distance, refusant de célébrer un héros dont la cause est perdue : Lorenzaccio meurt avec un sentiment d'échec, sans vraiment savoir ce qu'il a combattu ni pour qui, sinon « un peuple [...]

Pour citer l'article : « Lorenzaccio, d’Alfred de Musset : un drame romantique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/lorenzaccio-d-alfred-de-musset-un-drame-romantique/

Ce document est lié à l'article Musset, Alfred de