Essai 10 jours gratuit

Émile Zola et l’affaire Dreyfus

L'affaire Dreyfus, particulièrement avec le « J'accuse » d'Émile Zola, marque un pas décisif dans l'affirmation de l'intellectuel engagé. L'importance de la presse écrite vient donner à ses prises de position un écho qu'elles n'avaient pas encore.

Par sa formation, sa place dans la société, sa volonté d'intervention dans la cité, l'intellectuel se définit moins par les valeurs qu'il défend que par une mobilisation fondée sur la conviction d'une mission à accomplir, d'un devoir de participer à un « acte civique de solidarité ».

Dans l'affaire Dreyfus, la publicité donnée au positionnement de chacun se fait par la presse, média alors le plus important. Avant Zola, Jaurès et Clemenceau en usèrent largement. Ils ne négligent pas pour autant le livre : les [...]

Pour citer l'article : « Émile Zola et l’affaire Dreyfus », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/emile-zola-et-l-affaire-dreyfus/

Ce document est lié à l'article littérature engagée