FR4383

tonalité

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


La tonalité est le système d’organisation des sons qui constituent un morceau de musique. Elle indique sa couleur générale et peut exprimer, par exemple, la joie ou la mélancolie.

La tonalité est le résultat sonore de l’usage d’une gamme donnée, qui utilise un certain nombre d’altérations (dièses ou bémols) pour respecter l’échelle des intervalles entre 2 notes. Ces altérations sont écrites au début de chaque portée et forment ce qu’on appelle l’armure de la clé.

Pour écrire une pièce musicale dans la tonalité de la majeur, on utilise essentiellement les notes de cette gamme (la, si, do dièse, ré, mi, fa dièse, sol dièse), et plus particulièrement la tonique, la dominante et la sous-dominante (la, mi et ré). Avec ces notes, on construit de nombreux accords (ensemble d’au moins [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Document


  • Tonalité et mode
    La tonalité et le mode, éléments clés du système tonal sur lequel repose la musique classique et romantique, sont 2 notions étroitement liées qu’il convient de bien distinguer.

Pour aller plus loin :

Articles liés

atonalité

L'atonalité se définit d'abord par ce qu'elle n'est pas : la tonalité. Cette dernière a donné son unité et son identité à la musique classique du 17e au 20e siècle. L'invention de l'atonalité est un phénomène autant c...  Lire l’article

gamme

La gamme musicale est une succession de notes conjointes (qui s'enchaînent selon un ordre immuable). Elle est liée à la tonalité dont elle constitue l'alphabet. Cet alphabet est constitué de 8 notes, la dernière étant...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Peter Willi/  Bridgeman Images
Concert, Gerard ter Borch

Gerard ter Borch, Concert, vers 1657. Huile sur bois, 47 cm x 44 cm. Musée du Louvre, Paris. Deux jeunes filles donnent un petit concert dans un intérieur bourgeois : la première, debout, joue du luth théorbe, tandis que la seconde,...

Crédits : © Peter Willi/ Bridgeman Images

© Dragon Images/ Shutterstock 
Partition

Cette pianiste annote sa partition de musique à mesure qu'elle la déchiffre.

Crédits : © Dragon Images/ Shutterstock 

© Owen Franken/Corbis
Xylophone

Ces enfants apprennent la musique en jouant du xylophone.

Crédits : © Owen Franken/Corbis

© Hulton Archive/ Getty Images
grands musiciens

Le compositeur Jean-Baptiste Lully, d'origine florentine, exerça une influence considérable sur la musique dramatique de son temps.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hulton Archive/ Getty Images
musiciens de jazz

L'Américain Morton Joseph Ferdinand La Menthe, dit Jelly Roll Morton (1885 ou 1890-1941), pianiste de ragtime, fut parmi les premiers compositeurs et arrangeurs du jazz.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 3 sons

Accords de 3 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils sont constitués d'une tierce majeure (2 tons entre la première et la deuxième note) ou...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 4 sons

Accords de 4 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils ajoutent aux accords de 3 sons une septième diminuée (4 tons et demi entre la première et...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 5 sons

Accords de 5 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils ajoutent aux accords de 4 sons une neuvième mineure (6 tons et demi entre la première et la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Renversement de l'accord de 3 sons

Renversement de l'accord de 3 sons en do majeur. À l'état fondamental, l'accord de quinte (ou accord parfait majeur) est constitué des notes do, mi et sol. Dans le premier renversement (accord de sixte), il est constitué des notes mi, sol et...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Notes de passage

La note de passage est une note étrangère à l'accord placée conjointement entre 2 notes différentes. Elle peut être ascendante ou descendante, diatonique (à distance d'un ton) ou chromatique (à distance d'un demi-ton). Ici, la première...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Broderie

La broderie est une note étrangère à l'accord et qui succède conjointement à une note pour retourner ensuite à cette même note. La broderie peut être supérieure ou inférieure, à distance d'un ton ou d'un demi-ton. Ici, à la première...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Apports énergétiques

L'appoggiature est une petite note (inférieure ou supérieure à la note écrite) qui dure généralement la moitié de la note qu'elle précède. Elle est inférieure lorsqu'elle prépare la note écrite par au-dessous, supérieure lorsqu'elle...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Retard, musique

L'arrivée du mi dans la deuxième mesure est retardée au soprano (voix du haut). On dit alors que le fa de la deuxième mesure est le retard du mi.

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Modulation aux tons voisins

Modulation de do majeur à fa majeur. L'armure de ces tonalités voisines ne diffère que d'une altération : aucune en do majeur, une seule (si bémol) en fa majeur.

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Modulations aux tons éloignés

Modulation de do majeur à la bémol majeur, puis de do majeur à la majeur. L'armure de ces tonalités éloignées diffère de plus d'une altération : aucune en do majeur, 4 en la bémol majeur (si bémol, mi bémol, la bémol, bémol), 3...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences parfaites

La cadence parfaite a un effet conclusif. Elle se compose d'un accord de dominante (cinquième degré de la gamme), suivi d'un accord de tonique (premier degré), dont l'enchaînement s'effectue toujours à l'état fondamental (sans...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences imparfaites

La cadence imparfaite se construit sur l'enchaînement de l'accord de dominante (cinquième degré de la gamme) à l'accord de tonique (premier degré), l'un des 2 accords se trouvant à l'état de renversement. Généralement, l'emploi du...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences rompues

La cadence rompue (ou évitée) se construit sur l'enchaînement de l'accord de dominante (cinquième degré de la gamme) à un accord autre que celui de tonique (premier degré). Elle produit ainsi un effet inattendu. Dans le second exemple, la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences plagales

La cadence plagale se construit sur l'enchaînement de l'accord de sous-dominante (quatrième degré de la gamme) à l'accord de tonique (premier degré). Elle est très souvent employée à la fin des morceaux pour venir renforcer la conclusion...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France
Modes majeur et mineur

Dans le système tonal, l'emplacement des demi-tons dans la gamme indique si elle est en mode majeur ou mineur. Pour respecter cette répartition des intervalles, la gamme de majeur comporte 2 altérations (fa dièse, do dièse) dans sa forme...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Clarinette

Clarinette en si bémol : gammes chromatiques (comportant les 12 demi-tons de l'octave).

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Neumes

Les neumes, signes apparus vers le 9e siècle, indiquent le mouvement ascendant (dans l'aigu) ou descendant (dans le grave) de la mélodie. La virga signifie que le son monte, le punctum qu'il descend. La combinaison de ces 2 signes en donne...

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Neumes et notation carrée

Correspondance entre les neumes et la notation carrée. Au 12e siècle, la plume d'oie se substitue au roseau et entraîne une déformation de l'écriture : les signes s'empâtent et la notation carrée (encore utilisée aujourd'hui pour le...

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Notation mesurée

La notation mesurée voit le jour avec le développement de la musique polyphonique : il est en effet difficile de chanter simultanément des parties différentes sans que la valeur respective des notes (non fixée par les neumes) soit...

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Notations blanche et ovale

Les Européens inventèrent divers codes pour figurer la durée des différentes notes de musique. La notation blanche (à gauche) apparaît à la fin du 14e siècle : les notes sont représentées par un carré creux. Dès le siècle suivant,...

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Notes et silences

En musique, la durée des notes (à gauche) et des silences (à droite) repose sur le principe de la division par 2.

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Clés et correspondances

Les 7 clés existantes (a) et les correspondances entre les clés (b). Seules 4 de ces clés sont encore en usage (solut 1reut 3eut 4efa 4e). Elles correspondent aux différentes tessitures vocales et instrumentales.

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Altérations

Les 7 notes de la gamme diatonique (domifasollasi) peuvent être altérées d'1 ou de 2 demi-tons, vers le haut ou vers le bas, au moyen des dièses, doubles dièses, bémols et doubles bémols. Le bécarre redonne à une...

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

+ sur internet

Pour citer l’article

« tonalité ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/tonalite/

FR4383