FR4495

Septième Symphonie, musique de Ludwig van Beethoven

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Héritier du classicisme, qu’il transcende en annonçant le romantisme, Ludwig van Beethoven esquisse probablement sa Septième Symphonie avant 1811. Il l’achève en mai 1812 et dirige avec succès sa création, le 8 décembre 1813.

En dépit de la prédominance des éléments rythmiques dans ses 4 mouvements, la Septième Symphonie ne porte aucun sous-titre d’origine qui indiquerait un programme (contrairement à sa Troisième Symphonie, dite « Héroïque », et à sa Sixième Symphonie, dite « Pastorale ») : nulle intention autre que purement musicale ne la sous-tend. Elle se distingue par 2 éléments remarquables : l’allegretto aux allures de marche funèbre se substitue à l’andante conventionnel (moins vif) du deuxième mouvement ; le presto (rapide) qui suit [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

« Septième Symphonie, musique de Ludwig van Beethoven » est également traité dans :

symphonie

Une symphonie (« accord des sons » en grec) est une pièce musicale pour orchestre, généralement en plusieurs parties, nommées mouvements. Dérivée de la sinfonia (pièce instrumentale servant d’ouverture) du 16e siècle...  Lire l’article

Beethoven, Ludwig van

Le compositeur Ludwig van Beethoven créa quelques-unes des œuvres majeures de l’histoire de la musique. Il fit évoluer les formes traditionnelles de la musique classique. Il renouvela, en particulier, l’écriture symp...  Lire l’article

musique classique

En Occident, la musique classique désigne la musique savante. C’est aussi le nom donné à la musique de la période dite classique, allant des années 1750 à 1820. La musique classique se distingue de la musique traditi...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Archivo Iconografico, S.A./Corbis
Ludwig van Beethoven

Le compositeur Ludwig van Beethoven marqua la transition entre les périodes classique et romantique.

Crédits : © Archivo Iconografico, S.A./Corbis

© 2013 Encyclopædia Universalis
Ludwig van Beethoven

Le compositeur Ludwig van Beethoven était totalement sourd à 50 ans, mais il continua à composer des chefs-d'œuvre. Lorsqu'il dirigea la première interprétation de sa Neuvième Symphonie, en 1824, il n'entendit pas le public...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Premier Concerto pour piano, en ut majeur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du premier mouvement, Allegro con brio, du Premier Concerto pour piano, en ut majeur (opus 15), de Ludwig van Beethoven. Artur Schnabel, piano ; London Symphony Orchestra, direction Malcolm Sargent (enregistré en 1932).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sonate pour piano numéro 14 « Quasi una fantasia » (« Clair de lune »), en ut dièse mineur, de Ludwig van Beethoven.

Sonate pour piano « Quasi una fantasia » (« Clair de lune »), en ut dièse mineur, de Ludwig van Beethoven : extrait du premier mouvement (adagio sostenuto). Yves Nat, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sonate pour piano et violon « À Kreutzer », en la majeur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du premier mouvement, Adagio sostenuto-Presto, de la Sonate pour piano et violon no 9 « À Kreutzer », en la majeur (opus 47), de Ludwig van Beethoven. Zino Francescatti, violon ; Robert Casadesus, piano...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Neuvième Quatuor à cordes, « Razoumovski », en ut majeur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du deuxième mouvement, Andante con moto quasi allegretto, du Neuvième Quatuor à cordes, « Razoumovski », en ut majeur (opus 59, no 3), de Ludwig van Beethoven. Quatuor Végh (Sándor Végh, premier violon ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Fidelio, de Ludwig van Beethoven

Fidelio, de Ludwig van Beethoven : extrait de l'ouverture Leonore no 2, en ut majeur. Orchestre philharmonique de Berlin, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Fidelio, de Ludwig van Beethoven

Fidelio, de Ludwig van Beethoven : extrait de l'ouverture. Orchestre philharmonique de Berlin, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Concerto pour violon, en ré majeur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du premier mouvement, Allegro ma non troppo, du Concerto pour violon, en ré majeur (opus 61), de Ludwig van Beethoven. Yehudi Menuhin, violon ; Orchestre philharmonique de Berlin, direction Wilhelm Furtwängler...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatrième Symphonie, en si bémol majeur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du premier mouvement, Adagio-Allegro vivace, de la Quatrième Symphonie, en si bémol majeur (opus 60), de Ludwig van Beethoven. Orchestre symphonique de la N.B.C., direction Arturo Toscanini (enregistré en 1951).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Huitième Symphonie, en fa majeur, de Ludwig van Beethoven.

Extrait du troisième mouvement, Tempo di menuetto, de la Huitième Symphonie, en fa majeur (opus 93), de Ludwig van Beethoven. San Francisco Symphony Orchestra, direction Pierre Monteux (enregistré en 1952).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
An die ferne Geliebte, de Ludwig van Beethoven

An die ferne Geliebte (« À la bien-aimée lointaine », opus 98), de Ludwig van Beethoven : extrait du premier lied, en mi bémol majeur, Auf dem Hügel sitz ich spähend. Dietrich Fischer-Dieskau, baryton ; Hertha...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sonate pour piano numéro 32, en ut mineur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du premier mouvement, Allegro con brio ed appassionato, de la Sonate pour piano no 32, en ut mineur (opus 111), de Ludwig van Beethoven. Edwin Fischer, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatuor à cordes numéro 13, en si bémol majeur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du quatrième mouvement, Alla danza tedesca, du Quatuor à cordes no 13, en si bémol majeur (opus 130), de Ludwig van Beethoven. Quatuor Végh (Sándor Végh, premier violon ; Sándor Zöldy, second violon ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Neuvième Symphonie, en ré mineur, de Ludwig van Beethoven

Extrait du quatrième mouvement, Finale, de la Neuvième Symphonie, en ré mineur (opus 125), de Ludwig van Beethoven. Westminster Choir ; Orchestre philharmonique de New York, direction Bruno Walter (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Hulton Archive/ Getty Images
André Campra

Le compositeur français André Campra (1660-1744), au centre, en compagnie d'un de ses librettistes, le poète Antoine Danchet (1671-1748), à droite, et du peintre Louis de Boullogne (1654-1733).

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images
Edward Elgar et Adrian Boult

Le compositeur britannique Edward Elgar (1857-1934), à gauche, et le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (1889-1983) lors d'un enregistrement dans les studios d'Abbey Road à Londres, en 1932.

Crédits : © Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Pierre Monteux

Le chef d'orchestre américain d'origine française Pierre Monteux (1875-1964), en 1951.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Herbert von Karajan

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Zoltán Kodály

Le compositeur hongrois Zoltán Kodály (1882-1967) en 1960.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Leonard Bernstein

Le compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain Leonard Bernstein (1918-1990) en 1968.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Keystone/ Getty Images
Isang Yun

Le compositeur coréen Isang Yun (1917-1995), naturalisé allemand depuis 1971, achève un opéra composé à l'occasion des jeux Olympiques de Munich en 1972.

Crédits : © Keystone/ Getty Images

© Erich Auerbach
György Ligeti

Le compositeur d'origine hongroise György Ligeti (1923-2006).

Crédits : © Erich Auerbach

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Symphonie numéro 38 « Prague », en ré majeur, de Wolfgang Amadeus Mozart

Symphonie no 38 « Prague », en ré majeur, de Wolfgang Amadeus Mozart : extrait du troisième mouvement, presto. Orchestre symphonique de la Radio de Berlin, direction Otto Klemperer (enregistré en 1950).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Deuxième Symphonie, en ut majeur, d’Anton von Weber

Deuxième Symphonie, en ut majeur, d'Anton von Weber : extrait du quatrième mouvement, presto. Orchestre symphonique de la Radio de Cologne, direction Hans Knappertsbusch (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Hulton Archive/ Getty Images
"Joseph Haydn"

Joseph Haydn, ici vers 1760, est considéré comme le père de la symphonie. Il n'en a pourtant à cette époque composé qu'une seule.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Symphonie numéro 104, « Londres », en ré majeur, de Joseph Haydn

Symphonie no 104, « Londres », en ré majeur, de Joseph Haydn : extrait du troisième mouvement, menuetto (allegro). Orchestre philharmonique de Berlin, direction Sergiu Celibidache (enregistré en 1950).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatrième Symphonie « Tragique », en ut mineur, de Franz Schubert

Quatrième Symphonie « Tragique », en ut mineur, de Franz Schubert : extrait du premier mouvement, allegro vivace. Orchestre philharmonique de Londres, direction Adrian Boult (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Neuvième Symphonie, en ré mineur, de Ludwig van Beethoven

Neuvième Symphonie, en ré mineur, de Ludwig van Beethoven : extrait du quatrième mouvement, finale (allegro assai). Westminster Choir, Orchestre philharmonique de New York, direction Bruno Walter (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sixième Symphonie « Pathétique », en si mineur, de Piotr Ilitch Tchaïkovski

Sixième Symphonie « Pathétique », en si mineur, de Piotr Ilitch Tchaïkovski : extrait du troisième mouvement, allegro molto vivace. Orchestre philharmonique de Berlin, direction Igor Markevitch (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Huitième Symphonie « Des Mille », en mi bémol majeur, de Gustav Mahler

Huitième Symphonie « Des Mille », en mi bémol majeur, de Gustav Mahler : extrait du chœur Uns bleibt ein Erdenrest. Wiener Sängerknaben, Wiener Singakademie, Orchestre symphonique de Vienne, direction Hermann Scherchen...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Troisième Symphonie, « Rhénane », de Robert Schumann

Extrait du deuxième mouvement, Scherzo, de la Troisième Symphonie, en mi bémol majeur, « Rhénane » (opus 97), de Robert Schumann. Orchestre symphonique de Detroit, direction Paul Paray (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Dante-Symphonie, de Franz Liszt

Dante-Symphonie, de Franz Liszt : extrait du premier mouvement, inferno. Orchestre des Concerts Colonne, direction Georges Sébastian (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Troisième Symphonie, en fa majeur, de Johannes Brahms

Troisième Symphonie, en fa majeur, de Johannes Brahms : extrait du troisième mouvement, poco allegretto. Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1949).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Hulton Getty
Michael Tippett et Adrian Boult

Le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (au premier plan) en compagnie du compositeur britannique Michael Tippett, le 30 janvier 1958. À la tête de l'Orchestre symphonique de la B.B.C., il créera le 5 février 1958, au Royal Festival...

Crédits : © Hulton Getty

+ sur internet

FR4495