FR3930

sanguine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


La sanguine est une pierre d’oxyde ferrique argileux qui se présente sous forme de pigment en poudre, de bâtonnet ou encore de plaque dont la couleur va du rouge orangé au rouge-brun violacé. Connue dès l’Antiquité, la sanguine est dénommée ainsi en raison de l’analogie de sa couleur avec le sang.

Comme le fusain, elle est d’abord utilisée par les fresquistes pour l’exécution des dessins préparatoires de mise en place de la composition. Elle est alors diluée dans de l’eau et appliquée au pinceau à même les différentes couches d’enduit destinées à accueillir la fresque.

Dès le 14e siècle, la sanguine est aussi couramment employée comme matériau pour le dessin sur papier, soit à sec (en bâtonnet), soit en lavis (poudre ou plaque délayée dans de l’eau). Elle est souvent mêlée à d’autres [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

« sanguine » est également traité dans :

peinture

La peinture est un art consistant à créer des images par l’emploi de couleurs, de tonalités, de formes, de lignes et de textures. Les œuvres des artistes professionnels sont exposées dans les musées et les galeries d...  Lire l’article

dessin

L’art du dessin consiste à tracer des figures sur du papier ou un autre support. De nombreux artistes commencent par apprendre le dessin. Le dessin est en effet la technique de base de la peinture, de la sculpture et...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Simon Watson—Stone/Getty Images
Enfants dessinant

Les enfants dessinent souvent à la craie sur les trottoirs ou dans les cours d'école.

Crédits : © Simon Watson—Stone/Getty Images

© Edgar Degas—Bridgeman Images/Getty Images
Deux Danseuses au repos, E. Degas

Edgar Degas, Deux danseuses au repos. Fusain sur papier, 78 cm x 81 cm. L'artiste français Edgar Degas dessina de nombreuses danseuses au fusain.

Crédits : © Edgar Degas—Bridgeman Images/Getty Images

© Slava Gerj/ Shutterstock
dessin

Hachures, ou plus ou moins forte épaisseur du trait, font d'un simple crayon un instrument capable de produire des effets d'une infinie variété. La couleur du papier elle-même est intégrée à l'œuvre.

Crédits : © Slava Gerj/ Shutterstock

© Pedro A. Saura/AP
Bisons peints dans la grotte d'Altamira, Espagne

Il y a près de 14 000 ans, des hommes préhistoriques ornèrent le plafond de cette grotte d'Altamira, en Espagne, en peignant des bisons.

Crédits : © Pedro A. Saura/AP

© The Granger Collection, New York
Miniature perse

Cette miniature représentant des joueurs d'échecs décore un manuscrit réalisé en Perse (aujourd'hui l'Iran) vers 1560.

Crédits : © The Granger Collection, New York

© Asian Art & Archaeology, Inc./Corbis
Peinture chinoise

Les peintres chinois utilisaient souvent l'encre plutôt que la peinture.

Crédits : © Asian Art & Archaeology, Inc./Corbis

© The Granger Collection, New York
La Femme au miroir, Le Titien

Le Titien, peintre italien de la Renaissance, réalisa La Femme au miroir vers 1515. Huile sur toile, 99 cm × 76 cm. Musée du Louvre, Paris.

Crédits : © The Granger Collection, New York

© Camille Pissarro—Bridgeman Images/Getty Images
La Brouette, verger, C. Pissarro

Dans le tableau La Brouette, verger (1881), le peintre impressionniste français Camille Pissarro tenta de montrer les effets de la lumière sur différents objets. Huile sur toile, 53,5 cm × 64,5 cm. Musée d'Orsay, Paris.

Crédits : © Camille Pissarro—Bridgeman Images/Getty Images

© Jacques Demarthon/ AFP
Zapatistes, J.C. Orozco

Le Mexicain José Clemente Orozco peignit, pendant la première moitié du 20e siècle, des toiles très colorées sur des sujets propres à son pays. Ici, Zapatistes, 1931. Huile sur toile, 114,3 cm × 139,7 cm. Museum of Modern Art, New York.

Crédits : © Jacques Demarthon/ AFP

© Brian Branch-Price/AP
Enfant peignant

Cette artiste en herbe utilise de la peinture, des pinceaux et une simple feuille blanche pour donner libre cours à son imagination.

Crédits : © Brian Branch-Price/AP

© Bridgeman Images
chefs-d'œuvre de la peinture - 13e - 14e siècle

Pietro Cavallini, Quatre apôtres, détail des fresques du Jugement dernier, vers 1293. Sainte-Cécile-du-Transtévère, à Rome.

Crédits : © Bridgeman Images

© Bridgeman Images
chefs-d'œuvre de la peinture - 15e siècle

Jan Van Eyck peint à l'huile sur bois le Portrait des époux Arnolfini, en 1434. Huile sur bois, 82,2 cm × 60 cm. National Gallery, Londres.

Crédits : © Bridgeman Images

© Bridgeman Images
chefs-d'œuvre de la peinture - 16e siècle

Portrait en buste du Doge Leonardo Loredan, peint par Giovanni Bellini, vers 1501. 61,6 cm × 45,1 cm.

Crédits : © Bridgeman Images

© Don de Anne R. et Amy Putnam,  Bridgeman Images
chefs-d'œuvre de la peinture - 17e siècle

Fray Juan Sánchez Cotán, Bodegone. San Diego Museum of Art, États-Unis.

Crédits : © Don de Anne R. et Amy Putnam,  Bridgeman Images

© courtesy National Gallery of Art, Washington
chefs-d'œuvre de la peinture - 18e siècle

La Comédie italienne, vers 1720. Huile sur toile, 64 cm X 76 cm. National Gallery of Art, Washington D.C.

Crédits : © courtesy National Gallery of Art, Washington

© Istituto Geografico De Agostini
chefs-d'œuvre de la peinture - 19e siècle

Crédits : © Istituto Geografico De Agostini

+ sur internet

Pour citer l’article

« sanguine ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/sanguine/

FR3930