FR3881

Rameau, Jean-Philippe

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Jean-Philippe Rameau fut un compositeur français du 18e siècle. Il est connu pour ses pièces pour clavecin, ses opéras et sa contribution à la théorie musicale.

Jean-Philippe Rameau naît à Dijon et est baptisé le 25 septembre 1683. À l’âge de 18 ans, il décide de devenir musicien comme son père. Il voyage un temps en Italie, puis devient organiste dans diverses villes du centre de la France. Profitant d’un court séjour à Paris, il publie en 1706 son Premier Livre de pièces de clavecin.

En 1715, il est engagé comme organiste de la cathédrale de Clermont. L’accueil enthousiaste que reçoit en 1722 son Traité de l’harmonie réduite à ses principes naturels le décide à s’établir à Paris.

Rameau y écrit plusieurs autres pièces pour clavecin et se met à composer des opéras, genre emblématique de [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Documents


  • Jean-Philippe Rameau : grandes dates
    La vie et l’œuvre de Jean-Philippe Rameau sont ponctuées par quelques dates marquantes.

  • Jean-Philippe Rameau, le théoricien
    Jean-Philippe Rameau est un de ces rares compositeurs qui ont cherché à analyser leur propre démarche créatrice.

Pour aller plus loin :

Articles liés

Hippolyte et Aricie, musique de Jean-Philippe Rameau

Hippolyte et Aricie est le premier opéra de Jean-Philippe Rameau. Il fut créé en 1733 à Paris.Tragédie en musique, Hippolyte et Aricie donne le coup d'envoi d'une série d'éclatantes réussites : Castor et Pollux (1737)...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Hulton Archive/ Getty Images
André Campra

Le compositeur français André Campra (1660-1744), au centre, en compagnie d'un de ses librettistes, le poète Antoine Danchet (1671-1748), à droite, et du peintre Louis de Boullogne (1654-1733).

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images
Edward Elgar et Adrian Boult

Le compositeur britannique Edward Elgar (1857-1934), à gauche, et le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (1889-1983) lors d'un enregistrement dans les studios d'Abbey Road à Londres, en 1932.

Crédits : © Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Pierre Monteux

Le chef d'orchestre américain d'origine française Pierre Monteux (1875-1964), en 1951.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Herbert von Karajan

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Zoltán Kodály

Le compositeur hongrois Zoltán Kodály (1882-1967) en 1960.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Leonard Bernstein

Le compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain Leonard Bernstein (1918-1990) en 1968.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Keystone/ Getty Images
Isang Yun

Le compositeur coréen Isang Yun (1917-1995), naturalisé allemand depuis 1971, achève un opéra composé à l'occasion des jeux Olympiques de Munich en 1972.

Crédits : © Keystone/ Getty Images

© Erich Auerbach
György Ligeti

Le compositeur d'origine hongroise György Ligeti (1923-2006).

Crédits : © Erich Auerbach

© narvikk/ Getty Images
Opéra de Paris

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© A. Pistolesi/ The Image Bank/ Getty
Opéra de Manaus, Brésil

Le Teatro Amazonas de Manaus (Brésil), construit en 1896, se trouve au cœur de la jungle amazonienne.

Crédits : © A. Pistolesi/ The Image Bank/ Getty

© F. Man/ Hulton Getty
Opéra de Glyndebourne

Entracte dans les jardins de Glyndebourne lors du festival d'opéra, en 1939. Photographie de Felix Man.

Crédits : © F. Man/ Hulton Getty

© Robbie Jack/Corbis
Le Barbier de Séville, de Gioacchino Rossini

Ces chanteurs d'opéra interprètent Le Barbier de Séville, opéra du compositeur italien Gioacchino Rossini, créé en 1816.

Crédits : © Robbie Jack/Corbis

© Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images
Nixon in China, John Adams

Le ténor Adrian Thompson interprète en juin 2006 le rôle de Mao Zedong dans l'opéra Nixon in China de John Adams, au  Coliseum de Londres, dans une mise en scène de Peter Sellars.

Crédits : © Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images

© Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images
Faust, de Philippe Fénelon

Faust, opéra du compositeur français Philippe Fénelon, lors d'une répétition en costume de l'opéra au Capitole de Toulouse, en mai 2007, peu avant sa création.

Crédits : © Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images

© narvikk/ Getty Images
salle de spectacles

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© Bettmann/ Getty Images
Famille Bach

Jean-Sébastien Bach en famille, dans les années 1720. Tableau de Rosenthal.

Crédits : © Bettmann/ Getty Images

© Hulton Archive/ Getty Images
Wanda Landowska

Claveciniste et pianiste, la Polonaise Wanda Landowska s'est consacrée à la redécouverte du clavecin. Fixée en France dès 1900, elle y organisera, chaque été, des cours d'interprétation.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Clavecin

Clavecin.

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© S. Fowler/ VIRGIN Classics
Emmanuelle Haïm

La claveciniste et chef d'orchestre française Emmanuelle Haïm est une spécialiste de la musique baroque.

Crédits : © S. Fowler/ VIRGIN Classics

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Variations Goldberg, de Jean-Sébastien Bach

Variations Goldberg, de Jean-Sébastien Bach : extrait de l'aria. Wanda Landowska, clavecin (enregistré en 1933).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 3 sons

Accords de 3 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils sont constitués d'une tierce majeure (2 tons entre la première et la deuxième...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 4 sons

Accords de 4 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils ajoutent aux accords de 3 sons une septième diminuée (4 tons et demi entre la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 5 sons

Accords de 5 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils ajoutent aux accords de 4 sons une neuvième mineure (6 tons et demi entre la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Renversement de l'accord de 3 sons

Renversement de l'accord de 3 sons en do majeur. À l'état fondamental, l'accord de quinte (ou accord parfait majeur) est constitué des notes do, mi et sol. Dans le premier renversement (accord de sixte), il est...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Notes de passage

La note de passage est une note étrangère à l'accord placée conjointement entre 2 notes différentes. Elle peut être ascendante ou descendante, diatonique (à distance d'un ton) ou chromatique (à distance d'un demi-ton). Ici, la première note...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Broderie

La broderie est une note étrangère à l'accord et qui succède conjointement à une note pour retourner ensuite à cette même note. La broderie peut être supérieure ou inférieure, à distance d'un ton ou d'un demi-ton. Ici, à la première...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Apports énergétiques

L'appoggiature est une petite note (inférieure ou supérieure à la note écrite) qui dure généralement la moitié de la note qu'elle précède. Elle est inférieure lorsqu'elle prépare la note écrite par au-dessous, supérieure lorsqu'elle la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Retard, musique

L'arrivée du mi dans la deuxième mesure est retardée au soprano (voix du haut). On dit alors que le fa de la deuxième mesure est le retard du mi.

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Modulation aux tons voisins

Modulation de do majeur à fa majeur. L'armure de ces tonalités voisines ne diffère que d'une altération : aucune en do majeur, une seule (si bémol) en fa majeur.

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Modulations aux tons éloignés

Modulation de do majeur à la bémol majeur, puis de do majeur à la majeur. L'armure de ces tonalités éloignées diffère de plus d'une altération : aucune en do majeur, 4 en la bémol...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences parfaites

La cadence parfaite a un effet conclusif. Elle se compose d'un accord de dominante (cinquième degré de la gamme), suivi d'un accord de tonique (premier degré), dont l'enchaînement s'effectue toujours à l'état fondamental (sans renversement)....

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences imparfaites

La cadence imparfaite se construit sur l'enchaînement de l'accord de dominante (cinquième degré de la gamme) à l'accord de tonique (premier degré), l'un des 2 accords se trouvant à l'état de renversement. Généralement, l'emploi du premier...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences rompues

La cadence rompue (ou évitée) se construit sur l'enchaînement de l'accord de dominante (cinquième degré de la gamme) à un accord autre que celui de tonique (premier degré). Elle produit ainsi un effet inattendu. Dans le second exemple, la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences plagales

La cadence plagale se construit sur l'enchaînement de l'accord de sous-dominante (quatrième degré de la gamme) à l'accord de tonique (premier degré). Elle est très souvent employée à la fin des morceaux pour venir renforcer la conclusion...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

+ sur internet

FR3881