FR4498

Prélude à l’après-midi d’un faune, musique de Claude Debussy

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Prélude à l’après-midi d’un faune est un poème symphonique de Claude Debussy, créé en 1894.

Œuvre pour orchestre, le poème symphonique illustre, de façon plus ou moins figurative, un poème, une légende, un conte, un fait ou un personnage historique... Prélude à l’après-midi d’un faune s’inspire ainsi d’un poème de Stéphane Mallarmé (L’Après-midi d’un faune, 1876).

Le poème symphonique est un genre ouvert : il peut prendre la forme d’une succession de tableaux reliés par des motifs conducteurs, d’une symphonie à programme en plusieurs mouvements ou d’une suite symphonique descriptive. Prélude à l’après-midi d’un faune reste cependant assujetti à un équilibre formel très classique, dans lequel on peut déceler l’exposition d’un thème, un développement, un épisode central, un nouveau [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Pour aller plus loin :

Articles liés

Debussy, Claude

Le Français Claude Debussy fut l'un des compositeurs de musique les plus importants du 20e siècle. Il naît le 22 août 1862 à Saint-Germain-en-Laye, près de Paris. Fils de commerçants, il étudie le piano et la composit...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Encyclopædia Britannica, Inc.
Orchestre

Ce schéma indique l'emplacement des musiciens dans un grand orchestre moderne : cordes, bois, cuivres et percussions.

Crédits : © Encyclopædia Britannica, Inc.

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Instruments à cordes dans un orchestre symphonique

Ce schéma indique la disposition des instruments à cordes dans un orchestre symphonique, à la française (en haut) et à l'allemande (en bas).

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatrième Concerto brandebourgeois, en sol majeur, de Jean-Sébastien Bach

Quatrième Concerto brandebourgeois, en sol majeur, de Jean-Sébastien Bach : extrait du deuxième mouvement (andante). Orchestre de chambre de Stuttgart, direction Karl Münchinger (enregistré en 1949).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Concerto pour piano numéro 9 « Jeunehomme », en mi bémol majeur, de Wolfgang Amadeus Mozart

Concerto pour piano no9 « Jeunehomme », en mi bémol majeur, de Wolfgang Amadeus Mozart : extrait du troisième mouvement (rondo). Clara Haskil, piano ; Orchestre symphonique de Vienne, direction Paul Sacher...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Première Symphonie, en ut majeur, de Ludwig van Beethoven

Première Symphonie, en ut majeur, de Ludwig van Beethoven : extrait du premier mouvement (adagio molto-allegro con brio). Orchestre philharmonique de Vienne, direction Carl Schuricht.

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Rosamunde, de Franz Schubert

Rosamunde, de Franz Schubert : extrait de l'ouverture. Orchestre philharmonique de Berlin, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1952).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Genoveva, de Robert Schumann

Genoveva, de Robert Schumann : extrait de l'ouverture. Orchestre radio-symphonique de Francfort, direction Otto Ackermann (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
La Force du destin, de Giuseppe Verdi

La Force du destin, de Giuseppe Verdi : extrait de l'aria de Leonora Pace, pace, mio Dio!, acte IV, scène 6. Maria Callas, soprano ; Chœur et Orchestre de la Scala de Milan, direction Tullio Serafin (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
chefs d'orchestre

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg, de Richard Wagner

Les Maîtres chanteurs de Nuremberg, de Richard Wagner : extrait de l'ouverture. Orchestre philharmonique de Munich, direction Ferdinand Leitner (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
La Mer, de Claude Debussy

La Mer, de Claude Debussy : extrait de la deuxième esquisse symphonique, Jeux de vagues. Orchestre symphonique de Boston, direction Pierre Monteux (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Hulton-Deutsch Collection/ Corbis Historical/ Getty Images
Bruno Walter, Arturo Toscanini, Eric Kleiber, Otto Klemperer et Wilhelm Furtwängler

Cinq grands chefs d'orchestre réunis en 1929 : de gauche à droite, Bruno Walter (1876-1962), Arturo Toscanini (1867-1957), Eric Kleiber (1890-1956), Otto Klemperer (1885-1973) et Wilhelm Furtwängler (1886-1954).

Crédits : © Hulton-Deutsch Collection/ Corbis Historical/ Getty Images

© S. Hansen/Time&Life Pictures/ Getty
Seiji Ozawa et Leontyne Price

Le chef japonais Seiji Ozawa à la tête de l'Orchestre symphonique de Boston en 1981, lors d'un concert avec la soprano américaine Leontyne Price, à l'occasion des célébrations du centenaire de ce prestigieux orchestre.

Crédits : © S. Hansen/Time&Life Pictures/ Getty

© Hulton Archive/ Getty Images
André Campra

Le compositeur français André Campra (1660-1744), au centre, en compagnie d'un de ses librettistes, le poète Antoine Danchet (1671-1748), à droite, et du peintre Louis de Boullogne (1654-1733).

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images
Edward Elgar et Adrian Boult

Le compositeur britannique Edward Elgar (1857-1934), à gauche, et le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (1889-1983) lors d'un enregistrement dans les studios d'Abbey Road à Londres, en 1932.

Crédits : © Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Pierre Monteux

Le chef d'orchestre américain d'origine française Pierre Monteux (1875-1964), en 1951.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Herbert von Karajan

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Zoltán Kodály

Le compositeur hongrois Zoltán Kodály (1882-1967) en 1960.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Leonard Bernstein

Le compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain Leonard Bernstein (1918-1990) en 1968.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Keystone/ Getty Images
Isang Yun

Le compositeur coréen Isang Yun (1917-1995), naturalisé allemand depuis 1971, achève un opéra composé à l'occasion des jeux Olympiques de Munich en 1972.

Crédits : © Keystone/ Getty Images

© Erich Auerbach
György Ligeti

Le compositeur d'origine hongroise György Ligeti (1923-2006).

Crédits : © Erich Auerbach

© AKG
Claude Debussy

Le compositeur Claude Debussy à l'âge de 42 ans. Portrait de 1904.

Crédits : © AKG

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
L’Enfant prodigue, de Claude Debussy

Extrait de L'Enfant prodigue, « scène lyrique pour soprano, baryton et ténor avec orchestre » (L 57), de Claude Debussy : « L'année en vain chasse l'année ». Ninon Vallin, soprano (enregistré en 1932).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatuor à cordes en sol mineur, de Claude Debussy

Extrait du deuxième mouvement, Assez vif et bien rythmé, du Quatuor à cordes en sol mineur (opus 10, L 85), de Claude Debussy. Quatuor Capet (Lucien Capet, premier violon ; Maurice Hewitt, second violon ; Henri Benoît, alto ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Trois Chansons de Bilitis, de Claude Debussy

Trois Chansons de Bilitis (L 90), de Claude Debussy : extrait de La Chevelure : Il m'a dit « Cette nuit j'ai rêvé ». Maggie Teyte, soprano ; Alfred Cortot, piano (enregistré en 1936).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Pelléas et Mélisande, de Claude Debussy

Extrait de Pelléas et Mélisande (L 88), de Claude Debussy. Acte III, scène 3, Pelléas : « Ah ! Je respire enfin ! ». Pierre Mollet, baryton (Pelléas) ; Suzanne Danco, soprano (Mélisande) ; Heinz Rehfuss, baryton (Golaud) ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
La Mer, de Claude Debussy

La Mer (L 109), de Claude Debussy : extrait du finale de la première esquisse symphonique, De l'aube à midi sur la mer. Orchestre symphonique de Boston, direction Pierre Monteux (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Children’s Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy

Children's Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy (L 113) : extrait de Serenade for the Doll. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Children’s Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy

Children's Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy (L 113) : extrait de Golliwog's Cake Walk. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Préludes pour piano, de Claude Debussy

Préludes pour piano, de Claude Debussy, deuxième livre (L 123) : extrait de Les fées sont d'exquises danseuses. Robert Casadesus, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Jeux, poème dansé pour orchestre, de Claude Debussy.

Extrait de Jeux (L 126), poème dansé pour orchestre de Claude Debussy. Orchestre national de France, direction Pierre Monteux (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : premier livre, extrait de l'Étude no 2, Pour les tierces. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : premier livre, extrait de l'Étude no 5, Pour les octaves. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : deuxième livre, extrait de l'Étude no 9, Pour les notes répétées. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sonate pour violon et piano, en sol mineur, de Claude Debussy.

Extrait du premier mouvement, Allegro vivo, de la Sonate pour violon et piano, en sol mineur (L 140), de Claude Debussy. Ginette Neveu, violon ; Jean Neveu, piano (enregistré en 1948).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Bettmann/ Getty Images
Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé est un des « pères » de la poésie moderne, avec Baudelaire et Rimbaud. Portrait de Nadar.

Crédits : © Bettmann/ Getty Images

+ sur internet

FR4498