FR2340

Perec, Georges


Georges Perec fut un écrivain français du 20e siècle.

Il naît le 7 mars 1936 à Paris de parents juifs polonais qui meurent lors de la Seconde Guerre mondiale : son père est tué au front, sa mère est déportée. Son premier roman, Les Choses, interprété comme une critique de la société de consommation, reçoit en 1965 le prix Renaudot. En 1967, il se joint à Raymond Queneau pour participer à l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), un groupe qui cherche à renouveler la création littéraire en appliquant au texte un ensemble de contraintes et en jouant avec les mots. Georges Perec publie ainsi La Disparition (1969), qui repose sur le procédé du lipogramme, consistant à écrire en se privant d’une lettre. Dans ce cas, il s’agit de la lettre e. En 1978, le prix Médicis couronne son [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Document


  • Les Choses, de Georges Perec : une histoire des années 1960
    Les Choses est un court récit qui synthétise parfaitement l’esprit d’une époque. Avec un humour caustique, Georges Perec nous conte les aventures d’un jeune couple qui cherche sa place, non…

Pour aller plus loin :

Article lié

Oulipo

L'Oulipo désigne un groupe d'écrivains français, réunis à partir de 1960 autour d'une volonté commune de recherche et de renouvellement en matière d'écriture littéraire. Le nom du groupe est l'abréviation d'OUvroir (a...  Lire l’article


Voir aussi


Média de l’article lié


© Bridgeman Images
Don Quichotte, aux sources du roman moderne

Don Quichotte et Sancho Pança, par Alexandre Decamps.

Crédits : © Bridgeman Images

+ sur internet

Pour citer l’article

« Perec, Georges ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/perec-georges/

FR2340