FR4499

Pelléas et Mélisande, musique de Claude Debussy

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Pelléas et Mélisande est un drame lyrique en 5 actes et 12 tableaux de Claude Debussy, créé à l’Opéra-Comique de Paris en 1902.

En 1893, Claude Debussy assiste à l’une des premières représentations du drame Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck. Fasciné, il décide d’en tirer un opéra. Il écrit l’essentiel de la partition en 2 ans (1893-1895), puis entame l’orchestration. Pendant les répétitions, il ajoute des interludes orchestraux pour combler les temps morts nécessités par les changements de décor.

Pelléas et Mélisande est le seul ouvrage lyrique que Debussy mène à terme. Il bouleverse cependant le genre de l’opéra par l’absence d’airs et d’ensembles, la continuité du discours, la précision de la prosodie et un langage harmonique inconnu jusqu’alors. La musique rompt [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Pour aller plus loin :

Articles liés

Debussy, Claude

Le Français Claude Debussy fut l'un des compositeurs de musique les plus importants du 20e siècle. Il naît le 22 août 1862 à Saint-Germain-en-Laye, près de Paris. Fils de commerçants, il étudie le piano et la composit...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Hulton Archive/ Getty Images
André Campra

Le compositeur français André Campra (1660-1744), au centre, en compagnie d'un de ses librettistes, le poète Antoine Danchet (1671-1748), à droite, et du peintre Louis de Boullogne (1654-1733).

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images
Edward Elgar et Adrian Boult

Le compositeur britannique Edward Elgar (1857-1934), à gauche, et le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (1889-1983) lors d'un enregistrement dans les studios d'Abbey Road à Londres, en 1932.

Crédits : © Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Pierre Monteux

Le chef d'orchestre américain d'origine française Pierre Monteux (1875-1964), en 1951.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Herbert von Karajan

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Zoltán Kodály

Le compositeur hongrois Zoltán Kodály (1882-1967) en 1960.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Leonard Bernstein

Le compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain Leonard Bernstein (1918-1990) en 1968.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Keystone/ Getty Images
Isang Yun

Le compositeur coréen Isang Yun (1917-1995), naturalisé allemand depuis 1971, achève un opéra composé à l'occasion des jeux Olympiques de Munich en 1972.

Crédits : © Keystone/ Getty Images

© Erich Auerbach
György Ligeti

Le compositeur d'origine hongroise György Ligeti (1923-2006).

Crédits : © Erich Auerbach

© narvikk/ Getty Images
Opéra de Paris

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© A. Pistolesi/ The Image Bank/ Getty
Opéra de Manaus, Brésil

Le Teatro Amazonas de Manaus (Brésil), construit en 1896, se trouve au cœur de la jungle amazonienne.

Crédits : © A. Pistolesi/ The Image Bank/ Getty

© F. Man/ Hulton Getty
Opéra de Glyndebourne

Entracte dans les jardins de Glyndebourne lors du festival d'opéra, en 1939. Photographie de Felix Man.

Crédits : © F. Man/ Hulton Getty

© Robbie Jack/Corbis
Le Barbier de Séville, de Gioacchino Rossini

Ces chanteurs d'opéra interprètent Le Barbier de Séville, opéra du compositeur italien Gioacchino Rossini, créé en 1816.

Crédits : © Robbie Jack/Corbis

© Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images
Nixon in China, John Adams

Le ténor Adrian Thompson interprète en juin 2006 le rôle de Mao Zedong dans l'opéra Nixon in China de John Adams, au  Coliseum de Londres, dans une mise en scène de Peter Sellars.

Crédits : © Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images

© Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images
Faust, de Philippe Fénelon

Faust, opéra du compositeur français Philippe Fénelon, lors d'une répétition en costume de l'opéra au Capitole de Toulouse, en mai 2007, peu avant sa création.

Crédits : © Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images

© narvikk/ Getty Images
salle de spectacles

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© AKG
Claude Debussy

Le compositeur Claude Debussy à l'âge de 42 ans. Portrait de 1904.

Crédits : © AKG

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
L’Enfant prodigue, de Claude Debussy

Extrait de L'Enfant prodigue, « scène lyrique pour soprano, baryton et ténor avec orchestre » (L 57), de Claude Debussy : « L'année en vain chasse l'année ». Ninon Vallin, soprano (enregistré en 1932).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatuor à cordes en sol mineur, de Claude Debussy

Extrait du deuxième mouvement, Assez vif et bien rythmé, du Quatuor à cordes en sol mineur (opus 10, L 85), de Claude Debussy. Quatuor Capet (Lucien Capet, premier violon ; Maurice Hewitt, second violon ; Henri Benoît, alto ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Trois Chansons de Bilitis, de Claude Debussy

Trois Chansons de Bilitis (L 90), de Claude Debussy : extrait de La Chevelure : Il m'a dit « Cette nuit j'ai rêvé ». Maggie Teyte, soprano ; Alfred Cortot, piano (enregistré en 1936).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Pelléas et Mélisande, de Claude Debussy

Extrait de Pelléas et Mélisande (L 88), de Claude Debussy. Acte III, scène 3, Pelléas : « Ah ! Je respire enfin ! ». Pierre Mollet, baryton (Pelléas) ; Suzanne Danco, soprano (Mélisande) ; Heinz Rehfuss, baryton (Golaud) ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
La Mer, de Claude Debussy

La Mer (L 109), de Claude Debussy : extrait du finale de la première esquisse symphonique, De l'aube à midi sur la mer. Orchestre symphonique de Boston, direction Pierre Monteux (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Children’s Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy

Children's Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy (L 113) : extrait de Serenade for the Doll. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Children’s Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy

Children's Corner, petite suite pour piano de Claude Debussy (L 113) : extrait de Golliwog's Cake Walk. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Préludes pour piano, de Claude Debussy

Préludes pour piano, de Claude Debussy, deuxième livre (L 123) : extrait de Les fées sont d'exquises danseuses. Robert Casadesus, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Jeux, poème dansé pour orchestre, de Claude Debussy.

Extrait de Jeux (L 126), poème dansé pour orchestre de Claude Debussy. Orchestre national de France, direction Pierre Monteux (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : premier livre, extrait de l'Étude no 2, Pour les tierces. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : premier livre, extrait de l'Étude no 5, Pour les octaves. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Études pour piano, de Claude Debussy

Études pour piano (L 136), de Claude Debussy : deuxième livre, extrait de l'Étude no 9, Pour les notes répétées. Walter Gieseking, piano (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sonate pour violon et piano, en sol mineur, de Claude Debussy.

Extrait du premier mouvement, Allegro vivo, de la Sonate pour violon et piano, en sol mineur (L 140), de Claude Debussy. Ginette Neveu, violon ; Jean Neveu, piano (enregistré en 1948).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Bridgeman Images
Le Cyclope, Odilon Redon

Avec Gustave Moreau, Odilon Redon a durablement marqué l'univers de la peinture symboliste. Odilon Redon, Le Cyclope, 1898.

Crédits : © Bridgeman Images

© AKG
Dalila, G. Moreau

Dalila. Aquarelle de Gustave Moreau, 1890.

Crédits : © AKG

+ sur internet

FR4499