FR2907

partage de l’Empire romain

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Le partage de l’Empire romain en une pars occidentalis et une pars orientalis eut lieu en 395. Contrairement à ce qui est couramment admis, cette date ne signifie pas une désolidarisation qui aurait permis à l’Orient de se désengager de la question barbare et conduit l’Occident à sa perte.

Quand Théodose Ier le Grand décide d’une corégence en confiant à ses deux fils, Honorius et Arcadius, les deux parts de l’Empire, il ne fait que reproduire la situation qui a existé de 364 à 375, avec les coempereurs Valentinien et Valens. Bien plus, Théodose demande à Stilicon, généralissime des armées d’origine barbare (il est vandale), d’être le tuteur des deux jeunes coempereurs, ce qui est un facteur d’unité.

En réalité, c’est en 408 que tout se joue, lors de la mort prématurée d’Arcadius. Alors [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

« partage de l’Empire romain » est également traité dans :

Empire romain

Au 1er siècle av. J.-C., la République romaine s’affaiblit en raison d’importants troubles internes. Des généraux, comme Marius et Sylla, cherchent à en profiter. Forts de leurs conquêtes militaires, soutenus par leu...  Lire l’article

byzantin, Empire

L’Empire romain régna pendant des siècles sur une grande partie de l’Europe et de l’Afrique du Nord. Mais, en 395 apr. J.-C., il fut divisé en 2 parties. La partie ouest, l’Empire romain d’Occident, est conquise par l...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© A. Dagli orti/DeA Picture Library
Art byzantin, mosaïque

L'Empire byzantin est célèbre pour son art, en particulier ses mosaïques. Celle-ci représente l'impératrice Théodora et orne les murs de la basilique San Vitale de Ravenne, en Italie.

Crédits : © A. Dagli orti/DeA Picture Library

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Empire byzantin

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© Bridgeman Images
art byzantin

Vue intérieure vers l'abside de la basilique Sainte-Sophie de Constantinople (Istanbul). 532-537. On remarque les voûtes en cul-de-four et deux des quatre pendentifs sur lesquels repose la coupole.

Crédits : © Bridgeman Images

© Peter Willi/  Bridgeman Images
Statue d'Auguste

Statue de l'empereur romain Auguste, Ier siècle. Marbre. Musée du Louvre, Paris.

Crédits : © Peter Willi/ Bridgeman Images

© Bridgeman Images
Gemme Auguste, art romain

La Gemme Auguste représente la glorification d'Auguste et la victoire militaire romaine. Camée gravé sur onyx, début du Ier siècle apr. J.-C.

Crédits : © Bridgeman Images

© Encyclopædia Universalis France ; Jean Pragen, Tony Stone Images/ Getty
Architecture impériale à Rome, Italie

Parmi les principaux monuments de Rome à la fin de la République, notons le temple rond d'influence hellénistique, le forum romain – centre politique et religieux – et le Circus Maximus dédié aux spectacles.

Crédits : © Encyclopædia Universalis France ; Jean Pragen, Tony Stone Images/ Getty

+ sur internet

Pour citer l’article

« partage de l’Empire romain ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/partage-de-l-empire-romain/

FR2907