402789

Mozart, Wolfgang Amadeus

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Le saviez-vous ?

  • Mozart composa une symphonie (long morceau complexe joué par un orchestre) à l'âge de 8 ans.

Mozart fut un musicien de génie. Emblématique de la période classique, il excella dans tous les genres. Durant sa courte vie, il composa plus de 50 symphonies et 15 opéras. Il composa aussi de nombreux morceaux pour chœur et pour orchestre ainsi que de la musique de chambre. Sa musique reste très écoutée.

Un enfant prodige

Wolfgang Amadeus Mozart naît le 27 janvier 1756 à Salzbourg (aujourd’hui en Autriche). Dès 4 ans, il apprend à jouer du clavecin (un instrument qui ressemble au piano). À 5 ans, il compose des morceaux. Un an plus tard, son père, musicien aussi, l’emmène avec sa sœur donner des concerts en Europe. Mozart joue alors du violon, de l’orgue, du piano et du clavecin.

Mozart excelle dans tous les styles musicaux en vogue à l’époque. Par ailleurs, il publie ses [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Documents


  • Wolfgang Amadeus Mozart : grandes dates
    La vie et l’œuvre de Wolfgang Amadeus Mozart sont ponctuées par quelques dates marquantes.

  • Wolfgang Amadeus Mozart : un musicien libre
    Enfant prodige, compositeur doté de facilités uniques, Wolfgang Amadeus Mozart occupe une place essentielle dans l’histoire de la musique, car il est le premier musicien à s’être libéré de la tutelle…

  • Wolfgang Amadeus Mozart et l’opéra
    D’un point de vue formel, Wolfgang Amadeus Mozart ne peut en aucune manière être présenté comme un penseur de l’opéra, parce qu’il ne s’est laissé enfermer dans aucun genre : il les maîtrisait tous.

Pour aller plus loin :

Articles liés

Beethoven, Ludwig van

Le compositeur Ludwig van Beethoven créa quelques-unes des œuvres majeures de l'histoire de la musique. Il fit évoluer les formes traditionnelles de la musique classique. Il renouvela, en particulier, l'écriture symph...  Lire l’article

musique classique

En Occident, la musique classique désigne la musique savante. C'est aussi le nom donné à la musique de la période dite classique, allant des années 1750 à 1820. La musique classique se distingue de la musique traditio...  Lire l’article

opéra

L'opéra est une forme de musique classique, mêlant plusieurs disciplines artistiques. Comme le théâtre, l'opéra est un spectacle scénique et narratif. Un orchestre joue la musique. Des ballets, ou d'autres formes de d...  Lire l’article

requiem

Le requiem est la messe prononcée lors des funérailles chrétiennes jusqu'au deuxième concile du Vatican (Vatican II, 1962-1965). Il tire son nom du premier mot du texte chanté : Requiem aeternam dona eis, Domine (« Do...  Lire l’article

sérénade

La sérénade est une musique gaie, exécutée le soir, en plein air, pour célébrer une occasion particulière. Proche du nocturne, ce genre musical est le pendant de l'aubade, jouée au petit matin. Née à la fin du 16e siè...  Lire l’article

symphonie

Une symphonie (« accord des sons » en grec) est une pièce musicale pour orchestre, généralement en plusieurs parties, nommées mouvements. Dérivée de la sinfonia (pièce instrumentale servant d'ouverture) du 16e siècle,...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Hulton Archive/ Getty Images
André Campra

Le compositeur français André Campra (1660-1744), au centre, en compagnie d'un de ses librettistes, le poète Antoine Danchet (1671-1748), à droite, et du peintre Louis de Boullogne (1654-1733).

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images
Edward Elgar et Adrian Boult

Le compositeur britannique Edward Elgar (1857-1934), à gauche, et le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (1889-1983) lors d'un enregistrement dans les studios d'Abbey Road à Londres, en 1932.

Crédits : © Hudson/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Pierre Monteux

Le chef d'orchestre américain d'origine française Pierre Monteux (1875-1964), en 1951.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images
Herbert von Karajan

Le chef d'orchestre autrichien Herbert von Karajan (1908-1989) dirige l'Orchestre philharmonique de Berlin, en 1958.

Crédits : © Erich Auerbach/ Hulton Archive/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Zoltán Kodály

Le compositeur hongrois Zoltán Kodály (1882-1967) en 1960.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Erich Auerbach/ Getty Images
Leonard Bernstein

Le compositeur, pianiste et chef d'orchestre américain Leonard Bernstein (1918-1990) en 1968.

Crédits : © Erich Auerbach/ Getty Images

© Keystone/ Getty Images
Isang Yun

Le compositeur coréen Isang Yun (1917-1995), naturalisé allemand depuis 1971, achève un opéra composé à l'occasion des jeux Olympiques de Munich en 1972.

Crédits : © Keystone/ Getty Images

© Erich Auerbach
György Ligeti

Le compositeur d'origine hongroise György Ligeti (1923-2006).

Crédits : © Erich Auerbach

© narvikk/ Getty Images
Opéra de Paris

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© Flavio Varricchio/ Brazil Photos/ LightRocket/ Getty Images
Opéra de Manaus, Brésil

Le Teatro Amazonas de Manaus (Brésil), construit en 1896, se trouve au cœur de la jungle amazonienne.

Crédits : © Flavio Varricchio/ Brazil Photos/ LightRocket/ Getty Images

© Felix Man/ Picture Post/ Getty Images
Opéra de Glyndebourne

Entracte dans les jardins de Glyndebourne lors du festival d'opéra, en 1939. Photographie de Felix Man.

Crédits : © Felix Man/ Picture Post/ Getty Images

© robbie jack/ Corbis/ Getty Images
Le Barbier de Séville, de Gioacchino Rossini

Ces chanteurs d'opéra interprètent Le Barbier de Séville, opéra du compositeur italien Gioacchino Rossini, créé en 1816.

Crédits : © robbie jack/ Corbis/ Getty Images

© Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images
Nixon in China, John Adams

Le ténor Adrian Thompson interprète en juin 2006 le rôle de Mao Zedong dans l'opéra Nixon in China de John Adams, au  Coliseum de Londres, dans une mise en scène de Peter Sellars.

Crédits : © Robbie Jack/ Corbis/ Getty Images

© Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images
Faust, de Philippe Fénelon

Faust, opéra du compositeur français Philippe Fénelon, lors d'une répétition en costume de l'opéra au Capitole de Toulouse, en mai 2007, peu avant sa création.

Crédits : © Aksaran/ Gamma-Rapho/ Getty Images

© narvikk/ Getty Images
salle de spectacles

Façade de l'Opéra de Paris (construit de 1860 à 1875), dessiné par Charles Garnier.

Crédits : © narvikk/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Symphonie numéro 38 « Prague », en ré majeur, de Wolfgang Amadeus Mozart

Symphonie no 38 « Prague », en ré majeur, de Wolfgang Amadeus Mozart : extrait du troisième mouvement, presto. Orchestre symphonique de la Radio de Berlin, direction Otto Klemperer (enregistré en 1950).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Deuxième Symphonie, en ut majeur, d’Anton von Weber

Deuxième Symphonie, en ut majeur, d'Anton von Weber : extrait du quatrième mouvement, presto. Orchestre symphonique de la Radio de Cologne, direction Hans Knappertsbusch (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Hulton Archive/ Getty Images
"Joseph Haydn"

Joseph Haydn, ici vers 1760, est considéré comme le père de la symphonie. Il n'en a pourtant à cette époque composé qu'une seule.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Symphonie numéro 104, « Londres », en ré majeur, de Joseph Haydn

Symphonie no 104, « Londres », en ré majeur, de Joseph Haydn : extrait du troisième mouvement, menuetto (allegro). Orchestre philharmonique de Berlin, direction Sergiu Celibidache (enregistré en 1950).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatrième Symphonie « Tragique », en ut mineur, de Franz Schubert

Quatrième Symphonie « Tragique », en ut mineur, de Franz Schubert : extrait du premier mouvement, allegro vivace. Orchestre philharmonique de Londres, direction Adrian Boult (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Neuvième Symphonie, en ré mineur, de Ludwig van Beethoven

Neuvième Symphonie, en ré mineur, de Ludwig van Beethoven : extrait du quatrième mouvement, finale (allegro assai). Westminster Choir, Orchestre philharmonique de New York, direction Bruno Walter (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sixième Symphonie « Pathétique », en si mineur, de Piotr Ilitch Tchaïkovski

Sixième Symphonie « Pathétique », en si mineur, de Piotr Ilitch Tchaïkovski : extrait du troisième mouvement, allegro molto vivace. Orchestre philharmonique de Berlin, direction Igor Markevitch (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Huitième Symphonie « Des Mille », en mi bémol majeur, de Gustav Mahler

Huitième Symphonie « Des Mille », en mi bémol majeur, de Gustav Mahler : extrait du chœur Uns bleibt ein Erdenrest. Wiener Sängerknaben, Wiener Singakademie, Orchestre symphonique de Vienne, direction Hermann Scherchen...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Troisième Symphonie, « Rhénane », de Robert Schumann

Extrait du deuxième mouvement, Scherzo, de la Troisième Symphonie, en mi bémol majeur, « Rhénane » (opus 97), de Robert Schumann. Orchestre symphonique de Detroit, direction Paul Paray (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Dante-Symphonie, de Franz Liszt

Dante-Symphonie, de Franz Liszt : extrait du premier mouvement, inferno. Orchestre des Concerts Colonne, direction Georges Sébastian (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Troisième Symphonie, en fa majeur, de Johannes Brahms

Troisième Symphonie, en fa majeur, de Johannes Brahms : extrait du troisième mouvement, poco allegretto. Orchestre philharmonique de Vienne, direction Wilhelm Furtwängler (enregistré en 1949).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© Hulton Getty
Michael Tippett et Adrian Boult

Le chef d'orchestre britannique Adrian Boult (au premier plan) en compagnie du compositeur britannique Michael Tippett, le 30 janvier 1958. À la tête de l'Orchestre symphonique de la B.B.C., il créera le 5 février 1958, au Royal Festival...

Crédits : © Hulton Getty

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Grande Messe des morts, d’Hector Berlioz

Grande Messe des morts, d'Hector Berlioz : extrait du Requiem. Orchestre de l'Opéra de Paris, direction Hermann Scherchen (enregistré en 1950).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Un requiem allemand, de Johannes Brahms

Un requiem allemand, de Johannes Brahms : extrait de « Denn alles Fleisch ist wie Gras ». Irmgard Seefried, soprano ; George London, baryton ; Orchestre philharmonique de New York, direction Bruno Walter (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Requiem en ré mineur, de Wolfgang Amadeus Mozart

Requiem en ré mineur (K 626), de Wolfgang Amadeus Mozart : extrait du Dies Irae. Chœur de chambre de l'Académie de Vienne ; Orchestre de l'Opéra de Vienne, direction Hermann Scherchen (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Requiem, de Franz Liszt

Requiem, de Franz Liszt : extrait de Libera me. The Mormon Tabernacle Choir of Salt Lake City, direction J. Spencer Cornwall (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

+ sur internet

402789