FR4257

Marat, Jean-Paul

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Marat fut un journaliste et homme politique français qui marqua fortement la période révolutionnaire.

Jean-Paul Marat naît en Suisse en 1743. Il exerce la médecine en Angleterre puis en France, où il est médecin de la maison du comte d’Artois, le frère du roi Louis XVI, de 1777 à 1783.

Dès le début de la Révolution française, Marat s’engage en politique. Il exprime ses opinions dans L’Ami du peuple, un journal qu’il fonde en septembre 1789. Il prend parti pour le petit peuple, dont il défend les intérêts contre ceux de la noblesse, mais aussi contre ceux de la bourgeoisie fortunée issue du tiers état. Il prône des idées ultra-révolutionnaires, et revendique l’usage de la violence pour sauver la Révolution, notamment lors de la prise des Tuileries le 10 août 1792 et pendant les massacres [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Document


  • Le rôle de la presse sous la Révolution : L’Ami du peuple
    Jean-Paul Marat fonde, le 12 septembre 1789, Le Publiciste parisien, une publication dont le titre devient très vite L’Ami du peuple.

Pour aller plus loin :

Articles liés

assassinat politique

Un assassinat politique est le meurtre d'une personne connue pour des motifs politiques. De nombreux chefs d'État ont été tués ainsi. Au 20e siècle, des militaires et des civils ont également été la cible de tels acte...  Lire l’article

sans-culottes

Sous la Révolution française, on appelait « sans-culottes » les habitants des villes issus du petit peuple, artisans ou ouvriers, qui réclamaient une république égalitaire. On reconnaît le sans-culotte à son apparence...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© DeAgostini/ Getty Images
Mars désarmé par Vénus et les Grâces, J. L. David

Jacques Louis David, Mars désarmé par Vénus et les Grâces, 1824. Huile sur toile, 308 cm × 265 cm.

Crédits : © DeAgostini/ Getty Images

© S. Vilder/ Prisma/ Age Fotostock
Sacre de l'empereur Napoléon Ier et couronnement de l'impératrice Joséphine, de J.-L. David

Jacques-Louis David, Sacre de l'empereur Napoléon Ier et couronnement de l'impératrice Joséphine, 1806. Huile sur toile, 6,21 m × 9,79 m. Musée du Louvre, Paris.

Crédits : © S. Vilder/ Prisma/ Age Fotostock

© Photos.com/ Jupiterimages
Guillotine sous la Terreur

À Paris, pendant la Terreur, la guillotine est installée place de la Révolution (l'actuelle place de la Concorde). Une foule nombreuse peut ainsi assister aux exécutions. Après la Révolution, la guillotine restera, en France et jusqu'à...

Crédits : © Photos.com/ Jupiterimages

© Hulton Archive/ Getty Images
Arrestation de Girondins

Un groupe de Girondins arrive à la guillotine dans un chariot entouré par la foule, à Paris, pendant la Révolution française. Ils ont été arrêtés sur ordre des Montagnards, qui font régner la Terreur.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© D'après Augustin Challamel, Histoire-musée de la république Française, depuis l'assemblée des notables, Paris, 1842
Sans-culotte

Pantalon à rayures, bonnet phrygien, cocarde, tels sont les signes distinctifs des sans-culottes, porte-parole du petit peuple des villes pendant la Révolution française. Gravure d'Émile Wattier.

Crédits : © D'après Augustin Challamel, Histoire-musée de la république Française, depuis l'assemblée des notables, Paris, 1842

+ sur internet

FR4257