401875

Freetown

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


Population1 200 230 (estim. 2020)

Freetown est la capitale de la Sierra Leone, pays d’Afrique de l’Ouest. Située sur la côte atlantique, elle est le port principal et la plus grande ville du pays.

Elle fut fondée en 1787 par Granville Sharp, un Anglais abolitionniste (qui voulait mettre fin à l’esclavage). Il la baptisa Freetown (« ville libre »), car ses premiers habitants furent des esclaves affranchis. Ceux qui avaient fui les colonies anglaises d’Amérique et s’étaient réfugiés en Angleterre s’installèrent les premiers. Ils furent bientôt rejoints par des esclaves africains affranchis ou évadés venus d’autres régions du monde.

En 1808, la Sierra Leone devint une colonie britannique. Quelques décennies plus tard, Freetown était la capitale de toutes les colonies britanniques d’Afrique de l’Ouest. La Sierra [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Pour aller plus loin :

Articles liés

Sierra Leone

La Sierra Leone est un pays côtier d'Afrique de l'Ouest. Son nom (« montagne du lion ») vient des collines qui entourent Freetown, la capitale.GéographieLa Sierra Leone a une frontière avec la Guinée et le Liberia. L'...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Encyclopædia Universalis France
Sierra Leone : carte de situation

Crédits : © Encyclopædia Universalis France

© Encyclopædia Universalis France
Sierra Leone : drapeau

Crédits : © Encyclopædia Universalis France

© Encyclopædia Universalis France
Sierra Leone : carte générale

Crédits : © Encyclopædia Universalis France

© The Granger Collection, New York
Antiesclavagisme britannique

Réunion antiesclavagiste à Londres (Grande-Bretagne) en 1840.

Crédits : © The Granger Collection, New York

© Library of Congress, Washington, D.C.
William Lloyd Garrison

Journaliste et réformateur social, William Garrison (1805-1879) fut un militant abolitionniste célèbre et le fondateur de la société américaine antiesclavagiste.

Crédits : © Library of Congress, Washington, D.C.

+ sur internet

401875