FR2804

Breton, André

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

André Breton fut un écrivain et poète français du 20e siècle.

André Breton naît le 19 février 1896 à Tinchebray (Orne). En 1913, il commence des études de médecine. Mobilisé l’année suivante, il est affecté, pendant la Première Guerre mondiale, dans les services psychiatriques de divers hôpitaux.

À la fin du conflit, après une rencontre décisive avec Guillaume Apollinaire, il fonde, avec 2 autres jeunes poètes (Louis Aragon et Philippe Soupault), la revue d’avant-garde Littérature ; puis il cosigne, avec Soupault, Les Champs magnétiques (1920). Au début des années 1920, il se rapproche du groupe Dada, dirigé par Tristan Tzara et fondé sur l’expression de la révolte à l’état pur.

Soucieux de dépasser cette position, il crée, avec divers artistes, le surréalisme dont les principes [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Documents


  • André Breton : grandes dates
    « Liberté couleur d’homme », écrivait André Breton. Cette image pourrait caractériser ses choix comme ses refus.

  • André Breton : scandale de l’amour
    Au centre de son œuvre et de sa vie, André Breton place l’émerveillement de la rencontre et l’amour. Deux récits, Nadja et L’Amour fou, racontent comment la poésie entre dans la vie…

Pour aller plus loin :

Articles liés

Gracq, Julien

Julien Gracq fut un écrivain français du 20e siècle. Son vrai nom est Louis Poirier. Il naît le 27 juillet 1910 à Saint-Florent-le-Vieil (Maine-et-Loire), entre Nantes et Angers. Après de brillantes études secondaires...  Lire l’article

surréalisme

Le surréalisme est un mouvement littéraire et artistique du début du xxe siècle. Son nom est dû aupoète Guillaume Apollinaire. Il traduit une volonté de rompre avec la tradition en créant des œuvres capables de dépass...  Lire l’article


Voir aussi


Média des articles liés


© Musée départemental Stéphane Mallarmé, Vulaines-sur-Seine/ AKG
Manuscrit de Stéphane Mallarmé

Ce poème composé par Mallarmé en 1876 compte 110 alexandrins (vers de 12 syllabes) terminés par des rimes plates (qui se suivent 2 à 2).

Crédits : © Musée départemental Stéphane Mallarmé, Vulaines-sur-Seine/ AKG

+ sur internet

Pour citer l’article

« Breton, André ». In Universalis Junior [en ligne]. Encyclopædia Universalis, consulté le . Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/breton-andre/

FR2804