FR4384

atonalité

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis


L’atonalité se définit d’abord par ce qu’elle n’est pas : la tonalité. Cette dernière a donné son unité et son identité à la musique classique du 17e au 20e siècle. L’invention de l’atonalité est un phénomène autant culturel que musical. C’est une rupture profonde avec les règles, les fonctions et les lois du langage musical pratiqué, de façon très diverse, par les compositeurs, de Jean-Baptiste Lully à Maurice Ravel.

L’atonalité abolit la hiérarchie des degrés musicaux (numéros d’apparition des notes dans une gamme). La tonique, qui donne son nom à la gamme dont elle est la première note, et la dominante (cinquième note), pivot harmonique de cette même gamme, perdent ainsi leur statut de degré fort, partagé avec la sous-dominante (quatrième note). L’atonalité supprime également [...]



Inscrivez-vous et accédez à cet article dans son intégralité ...

Essai 10 jours gratuit

Document


  • Musiques atonale, dodécaphonique et sérielle
    À partir d’Arnold Schönberg, la matière première de la composition musicale devient une « série » de 12 sons. On parle volontiers de « technique des 12 sons » ou de « technique sérielle ». On aurait…

Pour aller plus loin :

Articles liés

Berg, Alban

Alban Berg fut un compositeur autrichien du début du 20e siècle. Il fut l'un des 3 piliers de la seconde école de Vienne avec son maître Arnold Schönberg et Anton von Webern. Comme eux, il composa surtout des musiques...  Lire l’article

musique contemporaine

La musique contemporaine désigne, à partir de la seconde moitié du 20e siècle, une création qui met en avant l'expérimentation sur le son. Un grand nombre de ces œuvres s'aventurent en dehors du système tonal traditio...  Lire l’article

Schönberg, Arnold

Arnold Schönberg fut un compositeur autrichien du début du 20e siècle. Fondateur de la seconde école de Vienne, il inventa une musique atonale (dépourvue de centre tonal) : la musique sérielle dodécaphonique (fondée s...  Lire l’article

Webern, Anton von

Anton von Webern fut un compositeur autrichien du début du 20e siècle. Membre de la seconde école de Vienne, il fut l'un des pionniers de la musique sérielle dodécaphonique (fondée sur des séries de 12 sons) inventée ...  Lire l’article


Voir aussi


Médias des articles liés


© Peter Willi/  Bridgeman Images
Concert, Gerard ter Borch

Gerard ter Borch, Concert, vers 1657. Huile sur bois, 47 cm x 44 cm. Musée du Louvre, Paris. Deux jeunes filles donnent un petit concert dans un intérieur bourgeois : la première, debout, joue du luth théorbe, tandis que la seconde,...

Crédits : © Peter Willi/ Bridgeman Images

© Dragon Images/ Shutterstock 
Partition

Cette pianiste annote sa partition de musique à mesure qu'elle la déchiffre.

Crédits : © Dragon Images/ Shutterstock 

© Owen Franken/Corbis
Xylophone

Ces enfants apprennent la musique en jouant du xylophone.

Crédits : © Owen Franken/Corbis

© Hulton Archive/ Getty Images
grands musiciens

Le compositeur Jean-Baptiste Lully, d'origine florentine, exerça une influence considérable sur la musique dramatique de son temps.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Hulton Archive/ Getty Images
musiciens de jazz

L'Américain Morton Joseph Ferdinand La Menthe, dit Jelly Roll Morton (1885 ou 1890-1941), pianiste de ragtime, fut parmi les premiers compositeurs et arrangeurs du jazz.

Crédits : © Hulton Archive/ Getty Images

© Bettmann/ Corbis
Alban Berg

Le compositeur autrichien Alban Berg fut un des piliers de la seconde école de Vienne, avec Arnold Schönberg et Anton von Webern.

Crédits : © Bettmann/ Corbis

© D.R.
Anneliese Rothenberger

La soprano allemande Anneliese Rothenberger incarne ici le rôle-titre de Lulu, opéra d'Alban Berg, en 1967 à la Staatsoper de Hambourg, dans la célèbre mise en scène de l'intendant allemand Günther Rennert.

Crédits : © D.R.

© DEA Picture Library/ Age Fotostock
Anton von Webern

Le compositeur autrichien Anton von Webern fut membre de la seconde école de Vienne. Cette lithographie est signée par Hildegard Jone, dont Webern mis certains textes en musique.

Crédits : © DEA Picture Library/ Age Fotostock

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 3 sons

Accords de 3 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils sont constitués d'une tierce majeure (2 tons entre la première et la deuxième...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 4 sons

Accords de 4 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils ajoutent aux accords de 3 sons une septième diminuée (4 tons et demi entre la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Accords de 5 sons

Accords de 5 sons en do majeur (avant les pointillés) et en la mineur (après les pointillés). Les accords portent des noms différents selon qu'ils ajoutent aux accords de 4 sons une neuvième mineure (6 tons et demi entre la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Renversement de l'accord de 3 sons

Renversement de l'accord de 3 sons en do majeur. À l'état fondamental, l'accord de quinte (ou accord parfait majeur) est constitué des notes do, mi et sol. Dans le premier renversement (accord de sixte), il est...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Notes de passage

La note de passage est une note étrangère à l'accord placée conjointement entre 2 notes différentes. Elle peut être ascendante ou descendante, diatonique (à distance d'un ton) ou chromatique (à distance d'un demi-ton). Ici, la première note...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Broderie

La broderie est une note étrangère à l'accord et qui succède conjointement à une note pour retourner ensuite à cette même note. La broderie peut être supérieure ou inférieure, à distance d'un ton ou d'un demi-ton. Ici, à la première...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Apports énergétiques

L'appoggiature est une petite note (inférieure ou supérieure à la note écrite) qui dure généralement la moitié de la note qu'elle précède. Elle est inférieure lorsqu'elle prépare la note écrite par au-dessous, supérieure lorsqu'elle la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Retard, musique

L'arrivée du mi dans la deuxième mesure est retardée au soprano (voix du haut). On dit alors que le fa de la deuxième mesure est le retard du mi.

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Modulation aux tons voisins

Modulation de do majeur à fa majeur. L'armure de ces tonalités voisines ne diffère que d'une altération : aucune en do majeur, une seule (si bémol) en fa majeur.

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Modulations aux tons éloignés

Modulation de do majeur à la bémol majeur, puis de do majeur à la majeur. L'armure de ces tonalités éloignées diffère de plus d'une altération : aucune en do majeur, 4 en la bémol...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences parfaites

La cadence parfaite a un effet conclusif. Elle se compose d'un accord de dominante (cinquième degré de la gamme), suivi d'un accord de tonique (premier degré), dont l'enchaînement s'effectue toujours à l'état fondamental (sans renversement)....

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences imparfaites

La cadence imparfaite se construit sur l'enchaînement de l'accord de dominante (cinquième degré de la gamme) à l'accord de tonique (premier degré), l'un des 2 accords se trouvant à l'état de renversement. Généralement, l'emploi du premier...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences rompues

La cadence rompue (ou évitée) se construit sur l'enchaînement de l'accord de dominante (cinquième degré de la gamme) à un accord autre que celui de tonique (premier degré). Elle produit ainsi un effet inattendu. Dans le second exemple, la...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.
Cadences plagales

La cadence plagale se construit sur l'enchaînement de l'accord de sous-dominante (quatrième degré de la gamme) à l'accord de tonique (premier degré). Elle est très souvent employée à la fin des morceaux pour venir renforcer la conclusion...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A.

© 2013 Encyclopædia Universalis France
Modes majeur et mineur

Dans le système tonal, l'emplacement des demi-tons dans la gamme indique si elle est en mode majeur ou mineur. Pour respecter cette répartition des intervalles, la gamme de ré majeur comporte 2 altérations (fa dièse,...

Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France

© 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.
Clarinette

Clarinette en si bémol : gammes chromatiques (comportant les 12 demi-tons de l'octave).

Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Fantaisie en ut majeur, de Robert Schumann

Fantaisie en do majeur, de Robert Schumann : extrait du deuxième mouvement (moderato sempre energico). Yves Nat, piano (enregistré en 1952).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Il Giustino, de Domenico Scarlatti

Extrait de l'opéra Il Giustino : Sinfonia no 1, en la majeur, de Domenico Scarlatti. Orchestre de chambre de Copenhague, direction Mogens Wöldike (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Premier Concerto pour piano, en mi mineur, de Frédéric Chopin

Extrait du deuxième mouvement, Romanze larghetto, du Premier Concerto pour piano, en mi mineur, de Frédric Chopin. Claudio Arrau, piano ; Orchestre symphonique de la Radio de Cologne, direction Otto Klemperer (enregistré en...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Sonate pour piano, en si mineur, de Franz Liszt

Extrait de la Sonate pour piano, en si mineur, de Franz Liszt. Vladimir Horowitz, piano (enregistré en 1932).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Troisième Partita pour violon seul, en mi majeur, de Jean-Sébastien Bach

Troisième Partita pour violon seul, en mi majeur, de Jean-Sébastien Bach : extrait du Preludio. Henryk Szeryng, violon (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatuor à cordes en sol mineur, de Claude Debussy

Extrait du deuxième mouvement, Assez vif et bien rythmé, du Quatuor à cordes en sol mineur (opus 10, L 85), de Claude Debussy. Quatuor Capet (Lucien Capet, premier violon ; Maurice Hewitt, second violon ; Henri Benoît, alto ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
L’Estro armonico, d’Antonio Vivaldi

L'Estro armonico, d'Antonio Vivaldi : extrait du premier mouvement du Concerto no 6, pour un violon, en la mineur (RV 356). Reinhold Barchet, violon ; Pro Musica Orchestra, Stuttgart, direction Rolf Reinhardt...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Octuor, en fa majeur, de Franz Schubert

Octuor, en fa majeur, de Franz Schubert : extrait du premier mouvement (allegro). Octuor de Vienne (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Premier Sextuor à cordes, en si bémol majeur, pour 2 violons, 2 altos et 2 violoncelles, de Johannes Brahms

Premier Sextuor à cordes, en si bémol majeur, pour 2 violons, 2 altos et 2 violoncelles, de Johannes Brahms : extrait du deuxième mouvement (andante con moderato) . Isaac Stern, violon ; Alexander Schneider, violon ; Milton...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Quatuor à cordes « Lobkowitz », en sol majeur, de Joseph Haydn

Quatuor à cordes « Lobkowitz », en sol majeur, de Joseph Haydn : extrait du quatrième mouvement, Finale (presto). Quatuor Pro Arte : Alphonse Onnou, premier violon ; Laurent Halleux, second violon ; Germain Prévost, alto ;...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Water Music, suite en ré majeur, de Georg Friedrich Haendel

Water Music, suite en ré majeur, de Georg Friedrich Haendel : premier mouvement, Allegro (extrait). Boyd Neel Orchestra, direction Boyd Neel (enregistré en 1954).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Troisième Symphonie, en ré mineur, de Gustav Mahler

Troisième Symphonie, en ré mineur, de Gustav Mahler : extrait du cinquième mouvement, Lustig im Tempo und keck im Ausdruck (« De tempo joyeux et avec effronterie »). Hildegard Rössl-Majdan, alto ; Wiener...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Troisième Concerto pour piano, en ut mineur, de Ludwig van Beethoven

Troisième Concerto pour piano, en do mineur, de Ludwig van Beethoven : extrait du troisième mouvement, rondo (allegro). Emil Guilels, piano ; Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, direction André Cluytens...

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.
Konzertstück, pour piano et orchestre, en fa mineur, de Carl Maria von Weber

Konzertstück, pour piano et orchestre, en fa mineur, de Carl Maria von Weber : extrait du troisième mouvement (presto). Hans Westermeier, piano ; Gustav Görlich, Orchestre d'État de Bavière (enregistré en 1953).

Crédits : © CEFIDOM / Encyclopædia Universalis France S.A.

© L. Hassel/ Age fotostock
Arnold Schönberg

Le compositeur autrichien Arnold Schönberg fonda la seconde école de Vienne et inventa la musique sérielle dodécaphonique (fondée sur des séries de 12 sons).

Crédits : © L. Hassel/ Age fotostock

+ sur internet

FR4384