Essai 10 jours gratuit

William Morris et Arts and Crafts, défenseurs de l’artisanat

À la fin du 19e siècle, les défenseurs de l'artisanat poursuivent un but social et esthétique. Ils s'élèvent contre l'asservissement de l'homme à la machine, qui ôte toute dignité au travail, et érigent en modèle le système de production des guildes médiévales. Le Britannique William Morris engage le combat en faveur de l'amélioration du cadre de vie : il s'agit de ne rien avoir chez soi qui ne soit beau et utile.

William Morris fonde sa propre firme en 1861 : Morris, Marshall, Faulkner and Co. Les premiers projets de mobilier viennent de son architecte Philippe Webb et des peintres préraphaélites Dante Gabriel Rossetti et Ford Madox Brown. Morris aborde avec talent différents domaines des arts décoratifs : ses papiers peints, inspirés par la nature, l'Orient et l'Inde, ornent les intérieurs les plus élégants et ne se démodent pas (certains sont utilisés plus de 20 ans après leur création par Victor Horta dans ses maisons à la pointe de la modernité). Morris crée aussi des tissus, des vitraux, des [...]

Pour citer l'article : « William Morris et Arts and Crafts, défenseurs de l’artisanat », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/william-morris-et-arts-and-crafts-defenseurs-de-l-artisanat/

Ce document est lié à l'article art nouveau