399

Essai 10 jours gratuit

Tenochtitlán

Au moment où Hernán Cortés parvint à Mexico, en 1519, il fut émerveillé des beautés de la ville de Tenochtitlán. Il la décrivit dans une lettre à Charles Quint comme « la plus belle ville du monde, une nouvelle Venise ».

Avec ingéniosité, les architectes aztèques avaient réussi à tirer des prodiges de ce sol ingrat. Au début de leur établissement dans la lagune, cantonnés sur des îlots marécageux, ils avaient inventé, pour se procurer de la terre à cultiver, le système des chinampas, qu'on peut voir aujourd'hui encore à Xochimilco. Il s'agit de sortes de légers radeaux de branches, sur lesquels on entasse la boue prise au fond du lac. Ces radeaux, d'abord flottants, se fixent peu à peu au sol avec l'assèchement de la lagune. C'est donc sur un véritable archipel d'îlots, naturels ou artificiels, que fut construite la ville.

Au moment de la Conquête, Mexico était un magnifique ensemble de palais (certains à plusieurs étages), de temples, de jardins. L'eau était partout présente, les rues moitié chaussées, moitié canaux. On entrait en barque jusque dans le palais de l'empereur Moctezuma II. Un grand aqueduc traversait la ville, apportant l'eau potable de Coyoacán. Chaussées et ponts, « permettant à 8 cavaliers de passer de front », témoignaient une maîtrise de l'urbanisme bien supérieure à celle de l'Espagne de la même époque.

Pour citer l'article : « Tenochtitlán », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/tenochtitlan/

Ce document est lié à l'article Aztèques