Essai 10 jours gratuit

Phèdre, de Jean Racine (extrait) : le dialogue tragique

Au tout début de la pièce, Phèdre fait à sa confidente Œnone l'aveu de l'amour qu'elle a pour son beau-fils, Hippolyte. Tout au long de la pièce, Racine ne cessera de montrer la reine soumise au désordre des passions.

ŒNONE

Aimez-vous ?

PHÈDRE

De l'amour j'ai toutes les fureurs.

ŒNONE

Pour qui ?

PHÈDRE

Tu vas ouïr le comble des horreurs.

J'aime... À ce nom fatal, je tremble, je frissonne.

J'aime...

ŒNONE

Qui ?

PHÈDRE

Tu connais ce fils de l'Amazone,

Ce prince si longtemps par moi-même opprimé ?

ŒNONE

Hippolyte ! Grands Dieux !

PHÈDRE

C'est toi qui l'as nommé.

ŒNONE

Juste ciel ! tout mon sang dans mes veines se glace.

Ô désespoir ! ô crime ! [...]

Source : Jean Racine, Phèdre, acte I, scène 3, 1677 (extrait)

Pour citer l'article : « Phèdre, de Jean Racine (extrait) : le dialogue tragique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/phedre-de-jean-racine-extrait-le-dialogue-tragique/

Ce document est lié à l'article dialogue