932

Essai 10 jours gratuit

Persepolis, de Marjane Satrapi : une bande dessinée iranienne

Première bande dessinée iranienne de l'histoire, Persepolis, de Marjane Satrapi, est un travail fondé sur la mémoire. Mémoire personnelle et intime ; mémoire partagée avec les membres de sa famille ; mémoire collective du peuple iranien.

Choisissant le mode autobiographique, Marjane Satrapi raconte l'intime relation d'incidents privés quotidiens à l'évocation de faits plus généraux. L'artiste entraîne le lecteur à la découverte d'une société iranienne éloignée de l'image qu'en a formée l'Occident, depuis la révolution islamique de 1979. La lecture de Persepolis nous permet de prendre contact avec la réalité iranienne de 1979 à 1994.

Les 2 premiers tomes imposent la prise de conscience du renversement des valeurs de la société iranienne avec la révolution islamique et la guerre contre l'Irak. Le 3e raconte l'exil autrichien de l'adolescente pour fuir le conflit, et l'échec de son intégration à un mode de vie européen dû à son déracinement. Le dernier tome décrit le retour de la jeune artiste en Iran, avant son départ pour la France.

Dans un style graphique simple en noir et blanc, le trait tient à la fois de la bande dessinée contemporaine européenne et de la tradition des miniaturistes iraniens.

Pour citer l'article : « Persepolis, de Marjane Satrapi : une bande dessinée iranienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/persepolis-de-marjane-satrapi-une-bande-dessinee-iranienne/

Ce document est lié à l'article Persepolis, bandes dessinées de Marjane Satrapi