Essai 10 jours gratuit

Mésopotamie, une civilisation de l’irrigation

La Mésopotamie est une zone aride où l'agriculture n'est possible que grâce à l'apport d'eau fournie par le Tigre et l'Euphrate. La civilisation sumérienne a donc dû développer des techniques d'irrigation.

Le climat en Mésopotamie était, il y a 6 000 ans, peu différent de celui d’aujourd’hui. Sans le Tigre et l’Euphrate, toute la région ne serait qu’un vaste désert. Leur violente crue annuelle doit être canalisée pour ne pas détruire les installations humaines. Elle se produit au printemps, à la fonte des neiges dans les montagnes du Taurus, dans le sud de l’actuelle Turquie.

Pour mettre en valeur la terre en Mésopotamie, il faut donc capter l’eau par un vaste système de canaux et de rigoles. Il faut aussi pouvoir retenir l’eau par des barrages, des vannes ou des réservoirs, soit pour [...]

Pour citer l'article : « Mésopotamie, une civilisation de l’irrigation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/mesopotamie-une-civilisation-de-l-irrigation/

Ce document est lié à l'article Mésopotamie