Essai 10 jours gratuit

Les débuts de la production à la chaîne

La mécanisation et la nouvelle organisation mises en place par la révolution industrielle permettent, grâce à la division du travail, de produire rapidement des grandes quantités du même objet. L’économiste Adam Smith prend l’exemple d’une manufacture d’épingles.

« Un ouvrier tire le fil à la bobille, un autre le dresse, un troisième coupe la dressée, un quatrième empointe, un cinquième est employé à émoudre le bout qui doit recevoir la tête. Cette tête est elle-même l'objet de 2 ou 3 opérations séparées ; la frapper est une besogne particulière ; blanchir les épingles en est une autre ; c'est même un métier distinct et séparé que de piquer les papiers et d'y bouter les épingles ; enfin l'important travail de faire une épingle est divisé en 18 [...]

Source : Adam Smith, Enquête sur la nature et les causes de la richesse des nations, livre I, chap. 1 « De la division du travail », 1776 (extrait)

Pour citer l'article : « Les débuts de la production à la chaîne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/les-debuts-de-la-production-a-la-chaine/

Ce document est lié à l'article révolution industrielle