Essai 10 jours gratuit

Les Amours, de Pierre de Ronsard (extrait) : la nouvelle poésie amoureuse

Le titre Les Amours désigne chez Ronsard une série de publications qui vont de ses débuts littéraires à la fin de sa vie. En célébrant Cassandre, Marie, puis Hélène, il propose à chaque fois une image de l'amour, du monde et de la poésie dans un univers mental et dans un décor particuliers.

Comme on voit sur la branche au mois de mai la rose
En sa belle jeunesse, en sa première fleur,
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’aube de ses pleurs au point du jour l’arrose :

La grâce, dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur ;
Mais, battue ou de pluie ou d’excessives ardeur,
Languissante elle meurt, feuille à feuille déclose.

Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendre tu reposes.

Pour obsèques reçois [...]

Source : Pierre de Ronsard, Les Amours, 1578 (extrait)

Pour citer l'article : « Les Amours, de Pierre de Ronsard (extrait) : la nouvelle poésie amoureuse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/les-amours-de-pierre-de-ronsard-extrait-la-nouvelle-poesie-amoureuse/

Ce document est lié à l'article Ronsard, Pierre de