Essai 10 jours gratuit

Le monde des morts dans l’Égypte ancienne

Les Égyptiens de l'Antiquité croyaient en une vie après la mort. Le passage dans l'au-delà ne s'opère que si le corps du mort demeure intact. Les cadavres sont donc préservés en étant embaumés et momifiés. Les défunts sont alors enterrés avec leurs biens matériels : ainsi, ils peuvent survivre et tenir leur rang dans l’au-delà.

Momifié, le corps devient impérissable. Il poursuit une vie éternelle dans le monde céleste. Celle-ci est conditionnée par une morale et assurée par des rituels funéraires et des pratiques magiques. À l’exemple d’Osiris, souverain du royaume des morts, il convient de pratiquer bonté et justice durant la vie terrestre.

La conservation du corps est assurée par le dessèchement de l’enveloppe charnelle après éviscération (les viscères sont conservés dans 4 vases), par la protection de bandelettes, linceuls et amulettes magiques, et enfin par le masque à [...]

Pour citer l'article : « Le monde des morts dans l’Égypte ancienne », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/le-monde-des-morts-dans-l-egypte-ancienne/

Ce document est lié à l'article Égypte ancienne