1801

Essai 10 jours gratuit

Le déclin des langues régionales en France

Le développement des langues nationales au détriment des langues régionales fournit un exemple de la diminution de la diversité culturelle.

En France, le déclin des langues régionales (langue d’oc, breton, catalan…) s’explique de plusieurs façons : le roi François Ier a imposé la rédaction de tous les actes notariaux ou judiciaires en français (ordonnance de Villers-Cotterêts, 1539), la Révolution française était opposée à l’usage des langues régionales, l’École républicaine de la Troisième République les a combattues pour imposer l’usage du français. Mais l’industrialisation, les migrations à l’intérieur du pays et l’apparition des moyens de communication de masse, tels que la radio ou la télévision, ont également joué un rôle important. En outre, au milieu du 20e siècle, les langues régionales perdent beaucoup de locuteurs, car la langue nationale (le français) est devenue un facteur de réussite professionnelle et un outil de communication indispensable.

Cette domination du français a été un élément important de l’unité du pays et de ce qu’on appelle sa « centralisation » (gestion du pays depuis son centre, sa capitale). Elle a aussi contribué à la diminution de la diversité culturelle du pays

 

Pour citer l'article : « Le déclin des langues régionales en France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/le-declin-des-langues-regionales-en-france/

Ce document est lié à l'article diversité culturelle