751

Essai 10 jours gratuit

Le culte des ancêtres à Rome

Il y a, en Italie ancienne, une certaine ambivalence des sentiments à l'égard des ancêtres. D'une part, on les vénère auprès de leurs tombes, en leur présentant des offrandes et des prières. D'autre part, tout en agréant leur visite annuelle, on se défend contre leur éventuel désir d'entraîner avec eux quelque membre de la famille, et, surtout, on s'assure que les « âmes paternelles » quittent la maison.

À Rome, les morts étaient appelés divi manes, ou simplement manes, ou encore divi parentes – pour souligner l'idée d'« ancêtre ». Les érudits romains interprétaient manes comme signifiant « les dieux bons » (de manus, « bon »). Les 2 dénominations désignent collectivement la foule des morts. Leurs fêtes étaient les Parentalia, en février, et les Lemuria en mai. Du 13 au 21 février, durant les 9 « journées des parents (dies parentales ou ferales), les magistrats ne portaient plus leurs insignes, les temples restaient fermés, le feu était éteint sur les autels et on ne contractait pas de mariage. Chaque famille s'occupait alors de ses morts. On apportait sur les tombes des fleurs, des fruits, du sel, du vin. « Les mânes n'exigent pas beaucoup, écrit le poète Ovide ; ils préfèrent un cœur filial à de riches offrandes » (FastiII). Pendant 9 jours, les morts revenaient sur terre et se repaissaient des mets qui leur étaient offerts.

À l'occasion des Lemuria (9, 11 et 13 mai), les ancêtres, sous le nom de lemures, étaient censés visiter les maisons où ils avaient vécu. Afin de les apaiser et de les empêcher d'entraîner avec eux dans la mort quelque vivant, le père de famille remplissait sa bouche de fèves noires et, tout en les jetant, prononçait 9 fois cette formule : « Avec ces fèves, je me rachète, moi et les miens. » Finalement, faisant du bruit avec un objet de métal, pour effrayer les ombres, il répétait 9 fois : « Âmes paternelles, partez d'ici ! » (Fasti, II). La reconduite rituelle des morts est d'ailleurs une cérémonie communément répandue dans le monde entier.

Pour citer l'article : « Le culte des ancêtres à Rome », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/le-culte-des-ancetres-a-rome/

Ce document est lié à l'article culte des morts