1224

Essai 10 jours gratuit

La notion de développement durable

Le développement durable, traduction convenue à défaut d'être satisfaisante de l'anglais sustainable development, a été popularisé en 1987 par le rapport de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement, présidée par la politicienne norvégienne Gro Harlem Brundtland. Il a été ensuite promu par le Sommet de Rio (1992).

La notion de développement durable constitue une réponse aux 2 grands déséquilibres planétaires : une répartition très inégale de la richesse, qu'illustre parfaitement la donne énergétique mondiale (20 % de la population, soit les 30 pays les plus riches, utilisaient encore, au début du 21e siècle, 80 % de l'énergie non renouvelable annuellement consommée) ; une dégradation dangereuse de la biosphère (imputable à la concentration de gaz à effet de serre, à l'érosion accélérée de la biodiversité, à l'accumulation de polluants divers, etc.) qui compromet le développement, et peut-être l'existence même des générations futures.

Les rédacteurs du rapport Brundtland (intitulé Notre Avenir à tous, 1987) ont défini le développement durable comme « le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de besoin, et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d'accorder la plus grande priorité, et l'idée des limitations que l'état de nos techniques et de notre organisation sociale imposent sur la capacité de l'environnement à répondre aux besoins actuels et à venir ». Ainsi conçu, le développement durable est censé concilier les 3 dimensions suivantes des sociétés humaines : économique, sociale et écologique.



Pour citer l'article : « La notion de développement durable », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/la-notion-de-developpement-durable/

Ce document est lié à l'article développement durable