Essai 10 jours gratuit

La mascotte olympique

La mascotte olympique est officiellement née à l’occasion des Jeux de Munich, en 1972 : c’était le teckel Waldi. Ses couleurs (le bleu, le jaune, le vert, l’orangé, déclinés dans différents tons) expriment la joie et la fête olympique. Son exploitation commerciale fait entrer plusieurs dizaines de millions de deutsche Mark dans les caisses. Depuis lors, la mascotte olympique est devenue un petit élément indissociable des Jeux et de leur exploitation commerciale.

La ville d’accueil est libre du choix de sa mascotte, mais celle-ci doit recevoir l’approbation du C.I.O. avant d’être diffusée auprès du public. Quelques designers connus sont sollicités pour la création des mascottes. Le monde animal (castor, ours, raton laveur, loup, aigle, chouette, tigre, ornithorynque...), très familier des enfants, grands « consommateurs » de ce type d’objets, est largement mis à contribution pour servir de modèle aux mascottes.

Quelques mascottes sont très réussies. C’est le cas de Misha, un ourson créé pour les Jeux de Moscou en [...]

Pour citer l'article : « La mascotte olympique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/la-mascotte-olympique/

Ce document est lié à l'article jeux Olympiques