903

Essai 10 jours gratuit

La « ligne claire » d’Hergé

Hergé est l'auteur de bandes dessinées, comme Tintin, dont on a qualifié son style graphique simple et efficace : la « ligne claire ».

Le 10 janvier 1929 est une date importante de l'histoire de la bande dessinée francophone : c'est ce jour-là que débute dans Le Petit Vingtième (supplément pour enfants du quotidien bruxellois Le XXe Siècle) la parution de Tintin au pays des Soviets, premier épisode des aventures du jeune reporter Tintin et de son chien Milou. Le dessin des premières pages d'Hergé est malhabile, la psychologie des personnages simpliste, l'idéologie sans nuance. Il s'inspire de son maître Alain Saint-Ogan et de ses albums de Zig et Puce, auxquels il emprunte la technique de la bulle, le goût d'un dessin immédiatement compréhensible, à la fois réaliste et épuré des détails inutiles.

Dans les années 1950, Hergé s'impose comme l'auteur essentiel de la bande dessinée européenne. Son graphisme, qui est à la fois réaliste et débarrassé de détails inutiles a été largement imité. Ce style sera par la suite nommé la « ligne claire ».

Hergé mène habilement le récit aux scénarios d'une grande diversité : Le Lotus Bleu (aventure historique), On a marché sur la Lune (récit de science-fiction) ou Les Bijoux de la Castafiore (comédie de situation).

Le premier en Europe, il a réfléchi à l'articulation des images et du texte, et certaines de ses solutions sont devenues des conventions adoptées par l'ensemble de la profession.

Pour citer l'article : « La « ligne claire » d’Hergé », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/la-ligne-claire-d-herge/

Ce document est lié à l'article Hergé