Essai 10 jours gratuit

La Grande Peur (été de 1789)

Durant l’été de 1789, le peuple des campagnes cède à un mouvement de panique puis de colère. Les paysans, armés de fourches et de faux, attaquent les châteaux de leurs seigneurs.

La peur joua un rôle important dans le déroulement de la Révolution française, mais l’expression Grande Peur est réservée aux insurrections paysannes de l’été de 1789.

Dans les campagnes où les vivres se font rares, conséquence des mauvaises récoltes, se propagent d'étranges rumeurs : des bandes de vagabonds sont transformées par l'imagination populaire en armées de brigands. L'alarme se répand de village en village, le tocsin sonne, les paysans s'arment, des milices villageoises se forment. Faute de brigands, les campagnards se retournent contre les [...]

Pour citer l'article : « La Grande Peur (été de 1789) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/la-grande-peur-ete-de-1789/

Ce document est lié à l'article nuit du 4-Août