Essai 10 jours gratuit

L’ossuaire de Douaumont, mémoire de la Grande Guerre

Pour faire face au traumatisme de la Grande Guerre, les anciens belligérants mettent rapidement en place un véritable culte du souvenir. En France, le 11 novembre devient jour de commémoration nationale, et chaque commune fait ériger un « monument aux morts pour la patrie ». Ainsi, en 1927, est inauguré l’ossuaire de Douaumont.

Le 18 septembre 1927, à Douaumont, l’un des champs de bataille de Verdun, le président de la République française, Albert Lebrun, en présence des autorités militaires et religieuses, inaugure l’immense ossuaire qui abrite les restes de 130 000 soldats non identifiés. Autour de l’édifice s'étend un cimetière de 15 000 tombes.

Hommage solennel aux soldats morts pour la patrie, réclamé par les associations d’anciens combattants, cette manifestation entend aussi souligner le rôle décisif joué par la France dans le premier conflit mondial, en mettant en [...]

Pour citer l'article : « L’ossuaire de Douaumont, mémoire de la Grande Guerre », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/l-ossuaire-de-douaumont-memoire-de-la-grande-guerre/

Ce document est lié à l'article Verdun, bataille de