Essai 10 jours gratuit

L’éruption de la montagne Pelée en 1902

L'éruption de la montagne Pelée tient une place capitale dans l'histoire de la volcanologie, pour des raisons aussi bien humanitaires que scientifiques. À la suite de la catastrophe, la mise en place d'observatoires scientifiques a été décrétée par les pouvoirs publics. C'est aussi la première fois qu'une nuée ardente et que la construction d'un dôme avec la mise en place d'une aiguille sont décrites. L’expression « nuée ardente » est d'ailleurs créée par Alfred Lacroix à cette occasion.

Les phénomènes précurseurs de l'éruption de 1902 datent de 1889. Ils consistèrent en l'apparition de petites fumerolles dans la caldeira. Ce type d'activité s'était déjà produit en 1792 et en 1851, mais, cette fois-ci, dès le 2 mai 1902, des cendres volcaniques tombent sans interruption. Le 5 mai, le barrage de l'Étang-Sec se rompt, et l'eau se déverse en formant rapidement un lahar qui ensevelit une usine et fait 25 morts. Quelques petits séismes sont enregistrés et, le 8 mai, à 8 heures, une formidable explosion se [...]

Pour citer l'article : « L’éruption de la montagne Pelée en 1902 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/l-eruption-de-la-montagne-pelee-en-1902/

Ce document est lié à l'article Pelée, montagne