1424

Essai 10 jours gratuit

L’argentite

L'argentite est le minerai principal des gisements d'argent (d'où son nom). Elle peut contenir jusqu'à 87 % de cet élément natif.

Sulfate d'argent, encore appelée improprement « galène argentifère » (la galène est le sulfure de plomb), l'argentite se présente sous forme de cristaux octaédriques plurimillimétriques de couleur gris de plomb à noirâtre, souvent associés en agrégats ou en branches noduleuses. Elle montre parfois, selon son état de fraîcheur, un bel éclat métallique gris clair à bleuté. L'argentite peut, comme le plomb, se couper au couteau (on dit alors qu'elle est sectile).

Formule : Ag2S ; système : cubique ; dureté : 2-2,5 ; poids spécifique : 7-7,4 ; éclat : métallique ; transparence : opaque ; cassure : subconchoïdale.

Associée à l'argent natif, la galène ou la proustite, l'argentite apparaît dans les veines hydrothermales de basse température, mais supérieure à 179 0C. Elle est en effet instable au-dessous de cette température et se transforme alors en acanthite, un dimorphe orthorhombique. Les principaux gisements d'argentite se situent en Saxe (Allemagne), au Nevada (États-Unis), au Mexique, au Pérou et au Chili.

Minéral très tendre, l'argentite fond facilement en formant un globule d'argent métallique et en libérant des vapeurs sulfureuses irritantes. Elle est soluble dans les acides forts.

Pour citer l'article : « L’argentite », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/l-argentite/

Ce document est lié à l'article argent, métal