Essai 10 jours gratuit

L’affirmation du français du 14e au 16e siècle

Au fur et à mesure que le pouvoir royal se renforce, on voit se développer les prérogatives du français.

Aux XIVe et XVe siècles apparaissent des tendances que les circonstances sociales et culturelles portent à leur maximum d'efficacité au XVIe siècle. Avec la prose littéraire (romans, histoire, théâtre religieux ou profane) et les débuts d'une prose judiciaire solide et logique, le français entame les positions du latin. Les notions de style, de technique, d'amélioration possible de l'écriture se font plus autoritaires. Toutefois, cette promotion se fait encore sous l'étroite tutelle du latin.

En face de cette langue [...]

Pour citer l'article : « L’affirmation du français du 14e au 16e siècle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/l-affirmation-du-francais-du-14e-au-16e-siecle/

Ce document est lié à l'article français, langue