1766

Essai 10 jours gratuit

Jean-Baptiste Pergolèse : grandes dates

La vie et l’œuvre de Jean-Baptiste Pergolèse sont ponctuées par quelques dates marquantes.

4 janvier 1710 Jean-Baptiste Pergolèse (Giovanni Battista Pergolesi) naît à Jesi, dans les Marches (Italie).

Début des années 1720 Pergolèse étudie au Conservatorio dei Poveri di Gesù Cristo de Naples.

Été de 1731 Li prodigi della divina grazia nella conversione di San Guglielmo Duca d'Aquitania est exécuté pour la première fois à Naples par des élèves du conservatoire ; ce drame sacré traduit bien le climat, entre dévotion et comédie, qui règne dans la ville.

Janvier 1732 Salustia, opera seria en 3 actes, est créé à Naples.

1732 Pergolèse devient maître de chapelle du prince Ferdinando Colonna Stigliano, pour lequel il compose sa première comédie en musique, en 3 actes, Lo frate 'nnamorato, qui connaît un grand succès public lors de sa création, le 27 septembre 1732, à Naples.

Fin de 1732 Pergolèse compose une messe en fa majeur.

5 septembre 1733 Il prigioniero superbo, opera seria en 3 actes, est créé à Naples. Cet opéra comporte un intermezzo en 2 parties qui va devenir célèbre, La serva padrona (La Servante maîtresse) ; cette œuvre sera en effet à l'origine de la querelle des Bouffons, en 1752.

1734 Pergolèse est nommé adjoint du maître de chapelle de Naples, Domenico Sarro. Il compose un nouvel opera seria en 3 actes, Adriano in Siria ; cet ouvrage est mal reçu par le public lors de sa création, le 25 octobre 1734, à Naples.

1735 L'opera seria en 3 actes L'olimpiade est créé au début de janvier 1735 à Rome ; des intrigues politiques et des disputes entre les chanteurs perturbent les répétitions et l'unique représentation se solde par un échec. En juillet-août, Pergolèse compose sa dernière comédie en musique, Flaminio ; représenté à l'automne de 1735 à Naples, cet ouvrage reçoit un accueil très chaleureux.

1736 Pergolèse, malade, se retire dans le monastère franciscain de Pouzzoles, près de Naples, où il compose le Salve regina en ut mineur, pour soprano et cordes, et le Stabat mater, en fa mineur, pour 2 voix de femme (soprano et alto), orchestre à cordes et orgue.

16 mars 1736 Date probable de la mort de Pergolèse, au monastère de Pouzzoles.

1er août 1752 La représentation à Paris de La serva padrona déclenche la querelle des Bouffons.

Pour citer l'article : « Jean-Baptiste Pergolèse : grandes dates », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/jean-baptiste-pergolese-grandes-dates/

Ce document est lié à l'article Pergolèse, Jean-Baptiste