200

Essai 10 jours gratuit

Intrigues et graphisme de Little Nemo, de Winsor McCay

De nombreuses séquences de la première série Little Nemo, publiée du 15 octobre 1905 au 23 juillet 1911, sont surprenantes à la fois par leur thème et par leur invention graphique.

Winsor McCay propose, pour la série Little Nemo, des intrigues inspirées par le domaine du rêve. Le monde nordique du palais de Glace finira coupé en morceaux par des marchands de crème glacée (1907). Le monde de Befuddle Hall, aux perspectives étranges, déforme les personnages (1907-1908). Dans le taudis de Shanty Town, Nemo accomplit des miracles (1908). Notons également le « lit-cheval » (1908), l'invasion des « mauvais dessins » dans les planches (1909). Dans l'épisode sur la planète des singes (1909), les personnages doivent faire la preuve qu'ils sont des êtres intelligents (sujet qui sera repris par le romancier Pierre Boulle). Dans le voyage sur Mars (1910), qui est une société hyper-capitaliste, tout doit être acheté, même les mots qu'on veut utiliser pour parler...

Les idées visuelles et l'exploration graphique de la bande dessinée sont aussi des sujets de l'œuvre de McCay. Le dessinateur est en effet le premier à jouer avec tous les codes de la bande dessinée : il conçoit la planche à la fois comme un ensemble et comme une organisation dans l'espace de différentes cases. Il est aussi le premier à donner un rôle à la couleur en utilisant de subtiles nuances. Les mondes de Slumberland (c'est-à-dire le « pays des songes ») sont changeants, avec des décors, selon les épisodes, baroques, néo-classiques ou Art nouveau.



Pour citer l'article : « Intrigues et graphisme de Little Nemo, de Winsor McCay », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://junior.universalis.fr/document/intrigues-et-graphisme-de-little-nemo-de-winsor-mccay/

Ce document est lié à l'article Little Nemo, bandes dessinées de Winsor McCay